Le sélectionneur des Lions A’ fait le bilan du tournoi disputé cette semaine au Congo face à la RDC et le Congo et se projette sur les prochains rendez-vous de la sélection.

Après un match et un nul lors du tournoi à trois au Congo, peut-on dire que vous êtes satisfaits ?

Oui, le bilan est satisfaisant mais je suis conscient qu’il y a encore beaucoup à faire. Là, nous revenons sur Yaoundé et il y a des décisions importantes à prendre par rapport aux joueurs qui vont entrer et ceux qui vont sortir. Il n’y a plus assez de temps, nous allons continuer dans la recherche des joueurs capables d’apporter dans cette sélection.

Peut-on dire que vous êtes à la recherche d’un tueur au niveau de l’attaque ?

Effectivement, je suis à la recherche d’un tueur, je veux des joueurs capables de faire la différence au niveau de l’attaque. Nous revenons là pour mettre un focus dessus, après, nous allons voir ce que ça va donner.

Les portes de la sélection restent toujours ouvertes comme vous l’avez dit la dernière fois ?

La porte reste ouverte, comme je l’ai dit, jusqu’à la dernière minute. On ne sait jamais où un joueur peut réagir à la dernière minute. Nous sommes en train d’attendre et j’espère que tout le monde est conscient que la porte de la sélection est ouverte à tous les camerounais.

Depuis que vous disputez les matches amicaux, il n’y a pas eu de défaite jusqu’ici. Peut-on dire que c’est quelque chose de rassurant ?

C’est rassurant du moment où nous ne prenons pas assez de buts. Mais c’est déjà important de garder ses buts vierges et notre modèle de jeu est basé sur le fait que nous devons être propriétaires du ballon, nous devons presser haut, créer plus d’actions sur les côtés. Nous cherchons à former une équipe forte et vraiment solide

Comment vous entrevoyez le match face au Rwanda ?

Je crois que ce match sera un match enlevé, ce sera un très bon match, ceux qui sortirons ce jour, je crois qu’ils donneront tout pour le remporter

Qu’est-ce que vous rechercherez précisément au cours de ce match face au Rwanda ?

Je chercherai le meilleur, en termes de qualité, en termes de résultat. Il faut déjà qu’on entre dans l’esprit des gagneurs.

Amical : les rwandais sont au Cameroun

Lions A’ : Quand Thierry Akono raconte son but

Share This