Du racisme à la mauvaise foi?

Et ça continue encore et encore, Willy Sagnol s’entête et refuse de s’excuser; mieux, il se justifie en prenant pour support le lion indomptable, ballon d’or africain 2000; Patrick Olivier Mboma; en le citant partiellement. Si Patrick Mboma avait déclaré que les qualités dominantes et reconnues du footballeur africain sont la technique individuelle, la puissance athlétique et l’agilité, que ses lacunes, disait-il, sont généralement d’ordre tactique, domaine où la discipline et la concentration font défaut; Willy Sagnol n’a cité Mboma qu’en parlant des lacunes énumérées par celui-çi.

Patrick Mboma n’a pas apprécié du tout que Willy Sagnol utilise ses propos de la sorte.

Il a masqué une partie de mes propos où je parle des qualités techniques du footballeur africain. Ce n’est pas super de vouloir faire de moi quelqu’un qui va légitimer ses propos. La chose que j’attendais, c’était qu’il présente des excuses. Ce que, pour moi, il n’a pas fait.

Il a dit qu’il était désolé mais il n’a pas compris. Il essaie de se défendre. Il pense pouvoir être soulagé en me citant. Je reconnais quand même qu’on ne s’est jamais rencontrés. Je ne sais pas qui il est. Je n’ai pas le sentiment qu’il soit raciste mais ses propos sont graves et il ne s’en rend pas compte. Il est protégé, de son président de club et des instances fédérales. Mais il aurait fallu lui dire d’emblée : « Vas-y, présente tes excuses !»

Pour rappel, Willy Sagnol avait déclaré que le footballeur africain n’est ni intelligent ni discipliné, mais moins cher.

Share This