Visiblement, les accusations portées dans la presse par le défenseur de Rennes contre le staff de la sélection camerounaise semblent avoir déçu le technicien allemand.

Au cours de la conférence d’après match de Cameroun-Moldavie, ce samedi 7 juin 2014, le sélectionneur des Lions Indomptables a accepté de réagir aux déclarations de Jean-Armel Kana-Biyick, très remonté après sa non sélection parmi les 23 qui iront défendre le Cameroun au Brésil.
« La vérité est vraiment qu’à chaque place, il y a deux joueurs. Alors, il faut voir qu’est-ce qui s’est passé les derniers mois. Dans la défense centrale, il y avait un Matip qui a très bien joué toute la saison avec Schalke, Il y avait Aurélien Chedjou à Galatasaray, il y avait Nicolas Nkoulou avec Marseille… Je suis allé superviser les joueurs dans leurs clubs, je suis allé à Rennes près de quatre fois, Kana-Biyick n’avait jamais joué à cette époque parce qu’il était blessé et parce qu’il avait des problèmes avec le coach. Il était suspendu finalement à la fin de la saison et le premier jour du stage en Autriche, on a constaté qu’il avait une blessure. Quand on s’est rendu en Allemagne pour un examen, le médecin a dit : vraiment, je suis désolé, ça dure minimum 5 à 6 semaines. Alors, on parle de quoi ? Concernant sa réaction, je dirai qu’il est jeune. C’est OK, je comprends cela, il n’y a pas de problème. Il est jeune et j’espère qu’il va faire une belle préparation et une belle saison parce que je pense qu’il est un bon joueur. » a réagi le coach, un peu irrité.

mondial 2014; Samuel Eto’o et ses troupes en guerre pour les primes

Classement FIFA : Le Cameroun perd 6 places

Share This