Volker Finke estime avoir respecté son contrat.

Il aurait été trop beau d’en finir aussi facilement avec Volker Finke au point où il semblait légitime pour le grand public de se poser la question de savoir “qu’est ce qui empêchait de le faire beaucoup plus tôt, si cela était aussi simple?”. Rien n’est si simple pourtant et tout porte à croire que la fédération camerounaise de foot (FECAFOOT) payera chère de ce limogeage en cours de contrat. Selon nos informations, le “technicien” allemand se prépare à déposer une plainte en justice pour licenciement abusif.

En effet, contrairement à ce que l’on peut imaginer, les performances de Finke n’étaient pas en deçà des attentes contractuelles. Lors de sa prise en main des lions indomptables, les gestionnaires de la FECAFOOT du moment, lui ont confié pour missions:

  • De qualifier le Cameroun pour le mondial 2014
  • De qualifier le Cameroun à la CAN 2015
  • De ramener de l’ordre et la sérénité au sein du vestiaire

Le cameroun sortait d’un mondial 2010 sud Africain catastrophique, et d’une non-qualification historique à deux Can successives (2012, 2013). Les lions indomptables avaient touchés le fond tant dans les résultats que dans le jeu et l’ambiance au vestiaire. Ces trois objectifs proposés à la signature de contrat de Volker Finke semblaient donc élevés et réalistes.

Objectifs atteints mais limites atteintes aussi

Il faut l’admettre, le technicien allemand a atteint ses objectifs contractuels, n’en déplaise au fanatiques, mais ces résultats ont été balayés aux yeux des supporters par ses limites flagrantes à élever le jeu pour aspirer à mieux que des qualifications aux compétitions internationales. Le public camerounais, exigeant à raison sur les attentes de leur sélection, de part la stature historique des lions indomptables, Volker Finke n’était manifestement plus à la hauteur.

Tombi A Roko a cédé à la pression de tout bord, préférant affronter une bataille juridique dans laquelle la fédération perdra certainement des plumes.

Volker finke a été limogé

Coupe du monde 2018; le Niger en double menu pour les lions

Share This