Le Nzalang Nacional feminina s’adjuge le trophée de la première édition du tournoi féminin de l’Union des Fédération de Football d’Afrique Centrale (UNIFFAC) Guinée Equatoriale 2020. Salomé Nké et ses coéquipières sont difficilement venues à bout de la RD Congo après la séance de tirs au but, 4 à 2, après un score nul et vierge pendant les 90 minutes de temps réglementaire. Une finale suivie par près de 3000 personnes à l’Estadio Do Mongomo, qui met un terme à 11 jours de compétition.

Cette finale sonne comme des retrouvailles au coup d’envoi ce vendredi après-midi. Les deux formations s’étaient déjà quittées sur un score nul d’1 but partout lors de la phase de groupe unique. Mais cette fois, les congolaises veulent rapidement en découdre. 2ème minute de jeu, Naomi KabaKaba se présente face à la gardienne équato-guinéenne, elle réussit son dribble, mais sa frappe passe à côté des buts. Deuxième alerte trois minutes plus tard. Falone Pambani lance son avant-centre dans le dos de la défense adverse. Profitant du rebond, Faviola Feza tente un lob, mais à balle échoue derrière les buts guinéens. Le jeu s’équilibre par la suite. Il faudra patienter jusqu’à la 42ème minute pour voir la plus grosse occasion de but équato-guinéenne. Ngoy Mudimbi la gardienne congolaise manque sa sortie sur une balle aérienne anodine. Salomé Nké reprend en bout de course, mais son tir est sorti sur la ligne par une défenseure congolaise. Sa coéquipière Elena Nkuadum réussit l’exploit de toucher le poteau alors que les cages étaient vides. La balle file en corner, le public quant à lui déchante. 0 – 0 à la pause.

De retour des vestiaires, les deux formations se rendent coup pour coup. La fatigue s’invite plus tôt que prévu avec l’enchainement des matchs (tous les deux jours). A un quart d’heure du terme, la Guinée Equatoriale touche du bois. La frappe des 35 mètres de Celestina Beseku Manga ricoche sur la barre transversale. Au terme des 90 minutes, Ngo Biem, l’arbitre camerounaise de la finale envoie les deux équipes se départager aux tirs au but. A ce jeu, ce sont les guinéennes les plus adroites avec 4 tirs réussis, contre deux seulement pour les filles du coach Marcello Kadiamba. Meilleure attaque du tournoi (avec 9 buts), la RDC tombe en finale les armes à la main. Salomé Nké et ses coéquipières peuvent exulter, elles entrent déjà dans l’histoire de la compétition.

Les compositions de départ
RD Congo (4-2-3-1) : Ngoy Mudimbi (1) – Kinzinga (19), Lina Mpele (15), Flaxine Mawete (11), Merveille Mbemba (20) – Marceline Kajat (8), Falone Pambani (10) – Ruth Kipoyi (17), Isabelle Diakesse (18), Naomie KabaKaba (7) – Faviola Fenza (12). Coach : Marcello Kadiamba

Guinée Eq (4-3-3-1) : Hernandez Masongo (13) – Agapita Edjang (15), Constantina Abanga (5), Cecilia Akeng (19), Restituta Edho (8) – Muria Baita (6), Celestina Beseku Manga (12) – Elena Nkuadum (7), Catalina Engonga (16), Ana Maria Mba (9) – Salomé Nké (10, cap). Coach : Jean Paul Mpila

CAF : 24 millions de dollars introuvables ( ?)

UNIFFAC DAMES : L’heure du bilan a sonné !

Share This