La signature définitive de Karl Toko-Ekambi à Lyon est loin d’être anodine. C’est bel et bien un coup pensé par le maître en la matière, Jean Michel Aulas. Le tout puissant président de l’OL a bien senti son coup en réalisant cette transaction. Très critiqué sur son choix de faire venir l’attaquant camerounais de Villareal pour palier les absences de Memphis Depay et Reine-Adelaïde lors du mercato hivernal, il en sort aujourd’hui grandi au regard de ce que sa recrue a apporté en si peu de temps à son équipe. Voici quelques raisons qui prouvent que Toko-Ekambi à l’OL est tout sauf un coup de sang des dirigeants rhodaniens.

Il y’a quelques jours, Lyon a chipé Karl Toko-Ekambi à Villareal après avoir obtenu d’eux un prêt il y’a 6 mois.
Cette levée d’option d’achat d’OL Groupe fait suite à la mutation temporaire intervenue en janvier 2020. Elle s’élève à 11,5 millions d’euros auquel pourra s’ajouter un maximum de 4 ME d’incentives ainsi qu’un intéressement de 15% sur la plus-value d’un éventuel futur transfert (50% si le transfert a lieu avant le 15 octobre 2020).

Depuis son arrivée à l’Olympique Lyonnais, Karl Toko Ekambi (22 sélections) a signé 2 buts et 1 passe décisive en 8 matches de Ligue 1. Il pourra bien évidemment disputer la finale de la Coupe de la Ligue face au PSG et le 8e de finale retour de l’UEFA Champions League face à la Juventus en août prochain.

L’arrivée définitive de Karl Toko Ekambi conforte l’ambition de l’Olympique Lyonnais de se donner les moyens d’être au plus haut niveau la saison prochaine” a indiqué Jean Michel Aulas. Le président de l’OL est dans sa logique, puisque depuis l’arrêt du championnat il n’a cessé de montrer son engagement pour le rachat du lion indomptable.

Jean Michel Aulas n’a rien lâché sur le dossier Toko-Ekambi

Nous allons lever l’option d’achat de Toko-Ekambi ”, avait déclaré Aulas au cours d’un point de presse, il y’a plus d’un mois avant la signature du joueur. Le tout puissant président de l’OL avait fait du vainqueur du prix Marc-Vivien Foe 2018 une priorité. Preuve des nombreuses attentes envers le joueur. S’il n’en avait pas encore, le lion indomptable reçoit une pression supplémentaire au regard des échéances qui arrivent pour le mois d’Août. Même sans coupe d’Europe la saison prochaine, les dirigeants de l’OL comptent sur lui. Il faudra faire plus que les 2 buts et une passe décisive en 8 apparitions sous le maillot rhodanien. A Villareal, le Camerounais a affronté la crème et a souvent du tirer son épingle du jeu. A lui de le faire de nouveau. L’OL vient de reprendre le chemin des entraînements pour préparer le 8ème de finale retour de Ligue des champions face à la Juve au mois d’Août. Ce qui est sûr , c’est qu’il est plus attendu que par le passé.

Jean II Makoun : « Je veux continuer à jouer et apporter mon aide »

Mercato : Frank Boya rejoint la Gantoise

Share This