L’ancien lion indomptable a été choisi pour procéder au tirage au sort des poules du  CHAN Total 2020.

Salomon Olembe et Stéphen Tataw étaient les deux anciennes gloires de la sélection camerounaise choisies pour assister le Directeur des compétitions de la Confédération africaine de football (CAF), Samson Adamu dans le tirage au sort des poules du CHAN Cameroun 2020. Les deux ex internationaux n’ont guère été piqués au hasard. Ils font partie de deux générations dorées qui ont permis d’écrire de belles pages de l’histoire du football camerounais. Stéphane Tataw qui s’était déjà vu confier la présentation du trophée au cours de la même cérémonie, n’a-t-il pas lui-même rappelé sur la scène du Palais Polyvalent des Sport de Warda qu’il fut le capitaine de la toute première sélection africaine à disputer les quarts de finale d’une Coupe du Monde (1990). Une déclaration qui a récolté un tonnerre d’applaudissements dans la salle qui accueillait de nombreuses hautes autorités de la CAF dont le président Ahmad Ahmad et plusieurs membres du Gouvernement camerounais chapeautés par le Premier Ministre Joseph Dion Ngute.

Salomon Olembe lors du tirage au sort

“Remettre le footballeur à sa place”

Salomon Olembe lui, fait partie de la génération qui a offert deux trophées de Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun, en 2000 et 2002. Deux sacres auxquels l’ex marseillais qui était indétrônable sur son couloir gauche a largement participé. Pour cet ancien lion connu pour sa grande discrétion, le choix porté sur sa personne pour jouer ce grand rôle est une grande marque de reconnaissance. Dans sa prise de parole, il a tenu à faire une dédicace à tous ses anciens coéquipiers ainsi qu’à tous ceux qui ont contribué à écrire la belle histoire des Lions indomptables. « Je mets ça dans la reconnaissance de toute l’œuvre d’une carrière, de tous mes coéquipiers, on est à notre place, et il faut que la société l’accepte bien, car c’est très important. J’ai fait une dédicace à toutes les gloires du football camerounais, je ne suis que le représentant aujourd’hui, il faut remettre le footballeur à sa place aujourd’hui, car c’est eux les rois de la danse. » A-t-il confié au sortir de la cérémonie.

Sa présence sur le plateau du tirage au sort a également été une belle occasion de s’exprimer sur la confusion qui règne autour du Stade d’Olembe que beaucoup de ses connaissances à l’étranger lui attribuent indument. « Plusieurs personnes qui me contactent tous les jours à travers le monde et qui ne sont pas des camerounais ne savent pas qu’il y a un quartier à Yaoundé qui s’appelle Olembé et c’est là où le stade de la CAN 2021 se construit, d’où l’appellation “Stade d’Olembe”.  Il était question par cette tribune de restaurer une fois de plus la vérité, même si c’est quelque chose qui soit agréable à entendre. J’espère que plus tard j’aurai un stade qui sera baptisé à mon nom (rire…). » A précisé l’actuel Team Manager des Lions Indomptables, qui visiblement doit haïr  la mythomanie.

CHAN 2020 – Roger Milla : « Montrer les valeurs du Cameroun »

Prépa CHAN: Le Cameroun et le Congo se neutralisent

Share This