Entraineur du Tonnerre Kalara Club (TKC) de Yaoundé, il présente la recette ayant permis à son équipe d’infliger à Bamboutos de Mbouda, la première défaite de la saison en MTN Elite One, mercredi à l’occasion de la 8ème journée.

On peut dire que c’est une très grosse victoire qui relance le TKC ?

Oui, on peut le dire. C’est une grosse victoire qui nous replace dans le milieu du classement. Je dis bravo à mes poulains qui acceptent mes méthodes de travail qui sont très dures. Vous savez, j’ai pris l’équipe en difficulté, je l’ai refaite à 90%. Il n’y a que deux anciens joueurs qui jouent. Donc, j’allie entrainements et matches. Pour l’instant, on est en train de faire notre petit bout de chemin. Quand on aura une fraicheur physique, pour pouvoir vraiment imposer notre façon de jouer, on aura notre mot à dire dans ce championnat.

N’avez-vous pas douté à un moment, eu égard aux occasions que vous avez vendangées ?

Vous savez, on a des jeunes qui apprennent la compétition. Heureusement pour nous, on a su appuyer quand il le fallait et on a marqué ce deuxième but. On va continuer à travailler.

Comment voyez-vous la suite ? Le TKC a-t-il les armes pour aller chercher une des trois premières places au classement ?

Oui, on a l’effectif pour. Mais vous savez, comme je le disais, j’ai pris l’équipe un peu en difficulté. Sur le plan athlétique, nous accusons un petit coup. On va continuer à travailler pour améliorer nos performances.

Vous avez pris l’équipe alors qu’elle était dans la zone rouge. Mais aujourd’hui, vous tutoyez déjà le haut du classement. Quelle est la méthode que vous avez appliquée ?

Le travail, la discipline et la foi en ce qu’on fait.

ELITE ONE : Dragon brise l’invincibilité du Coton Sport à Garoua

Daniel Walinjom : « Mes joueurs ont respecté les consignes à la lettre »

Share This