Le patron de la LFPC est déterminé à défendre son honneur jusqu’au bout.

Le bras de fer judiciaire entre la Fédération camerounaise de football et la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC) est loin d’être terminé. Après avoir été débouté à Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun (CNOSC), le Général Pierre Semengue qui conteste la suspension par la FECAFOOT le 22 août 2019 de la Ligue qu’il dirigeait, vient de saisir le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) basé à Lausanne en Suisse.

Le Général d’armées l’a annoncé dans un communiqué signé ce jeudi 27 février 2020. “Suite au maintien arbitraire de sa suspension par l’exécutif de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), la LFPC a saisi le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) pour contester cette décision prise en violation évidente des dispositions de l’article 15 des Statuts de la FECAFOOT”, a-t-il écrit. Le TAS a donné une suite favorable à la déclaration d’appel de la LFPC déposée le 19 février 2020. La procédure est initiée sous le numéro TAS 2020/A/6783LFPC CONTRE FECAFOOT.

En suspendant les activités de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC), accusé de “violation grave et réitérée” de ses obligations, le Comité exécutif de la FECAFOOT avait mis en place un Comité Technique Transitoire chargé de gérer le football professionnel. C’est cette institution à la tête de laquelle trône Aboubakar Alim Konaté, premier Vice-président de la FECAFOOT qui organise les championnats professionnels (Elite one et Elite two) cette saison

CHAN 2020 – CAN 2021 : Les enjeux de la visite d’Ahmad Ahmad

Coopération: La FECAFOOT et la Fédération qatarie désormais liées par un partenariat

Share This