Dans un entretien à bâtons rompus accordé à Philippe Boney sur Olympia Sport, Stéphane Bahoken est revenu sur sa non sélection pour le dernier regroupement des Lions Indomptables. L’attaquant d’Angers a également fait le bilan de son début de saison et seriné quelques belles promesses.

Comment vous vous occupez actuellement ?

Je suis resté avec l’équipe, je me suis entraîné et le week-end, je suis rentré en famille.

Vous avez déjà en tête le match de la 7e journée contre Metz, n’est-ce pas ? 

Oui, le 18 octobre, on joue contre Metz. Mais pour ce match, je serai suspendu car j’ai pris trois cartons jaunes.

Contre le PSG, ça a été difficile. Vous avez 6 buts contre 1. Qu’est-ce qui s’est passé ? 

Comme tout le monde le sait. C’est le PSG, c’est une grosse équipe. Ils ont été supérieurs à nous dans ce match là. C’est vrai qu’on a eu des opportunités et on a loupé. Mais le PSG reste une grande équipe. C’est difficile de marquer contre eux.

Avec deux buts en 5 journées, comment jugez-vous vos statistiques en ce début de saison ? 

Je pense que je fais un début de saison positif mais il faut faire encore plus. Deux buts en cinq journées, c’est déjà bien mais il y a encore beaucoup de matchs qui arrivent et je compte marquer plus de buts.

Avez-vous regardé le match amical Cameroun – Japon ? 

Non, j’ai pas pu regarder le match parce que nous avions un match amical. Quand le Cameroun jouait, on avait un match amical. Donc j’ai pu regarder le match mais j’ai vu le résultat.

Avez-vous été surpris par notre non sélection pour ce match ? 

Oui, je me suis posé la question de savoir pourquoi le coach ne m’a pas convoqué. Mais après, c’est la décision du coach. C’est lui qui prend ses décisions. Je suis dans mon club, je continue à marquer les buts. Le jour où il fera appel à moi, je serais présent. C’est comme ça le football. On voit qu’il n’y a pas beaucoup de certitudes. Mon coach à Angers m’a posé cette question mais moi, je lui ai répondu que c’est juste une décision du sélectionneur. Une décision que je respecte en tant que joueur. Comme je l’ai dit, je vais continuer à travailler et à marquer les buts en espérant que lors des prochaines listes surtout pour les matchs qui arrivent, je serais sélectionné.

Quels rapports entretenez-vous avec les membres de l’encadrement technique des Lions Indomptables ?

Rien de spécial. Je n’ai pas de nouvelles.

Regrettez-vous d’avoir opté pour l’équipe nationale du Cameroun ? 

Non, je ne regrette rien du tout. Au contraire, C’est une fierté de porter le maillot Camerounais.

Quel est le rôle que joue  votre père, Paul Bahoken, dans votre carrière ? 

C’est un rôle de conseiller. Il me donne tout le temps des conseils pour avancer et pour bon dans le football simplement.

Vous avez les rapports avec quels joueurs de l’équipe nationale ?

Oyongo de Montpellier, Choupo-Moting, Jean-Pierre Nsame, Joyskim Dawa et pas mal de camerounais quand même.

 

 

 

 

 

Lions A’ : Stop ou encore pour Clément Arroga ?

Premier League : Zambo Anguissa, 2e meilleur dribbleur

Share This