Comme de nombreux camerounais, Serge Mbappe salue la reprise du championnat et dénonce l’attitude  de la fédération camerounaise de football qu’il qualifie de rebelle. 

Quel est votre sentiment après le lancement du championnat ?

On est revenus à la légalité. C’est tout à fait normal que la ligue qui a été rétablie par la sentence du TAS organise le championnat professionnel. C’est un gros soulagement. C’est très bien pour le football.

Quels commentaires faites-vous du simulacre de dissolution de la LFPC ?

Au lieu de dissoudre la Ligue, c’est eux même qui vont se dissoudre. Et comme ils veulent se dissoudre, le Général d’armée en 2e section et Président de la ligue va les aider en leur donnant du dissolvant. Ils ne pourront jamais dissoudre la ligue et si beaucoup s’amusent ils sortiront du football parce que après deux forfaits, c’est le forfait général et relégation de deux divisions inférieures. La récréation est terminée. Il faut que les gens reviennent à de meilleurs sentiments. Ils ont fait une AG illégale pour prétendre dissoudre la ligue mais il faut qu’ils sachent que la force est toujours à la légalité et au droit et que la ligue a un mandat qui est frappé du sceau de l’inviolabilité. Donc ni la CAF, ni la FIFA et même le CIO ne peuvent mettre fin au mandat de la ligue qui a été rétablie dans ses droits par la cour suprême mondiale du droit qui est le TAS. Donc le général organisera la championnat et ce n’est qu’à la fin, qu’une élection sera organisée pour sa succession. Maintenant pour le remplacement des membres démissionnaires du conseil d’administration, une AG élective sera organisée le 23 ou 24 novembre et il faut qu’ils sachent qu’ils ne peuvent pas prétendre candidater à nouveau parce qu’ils doivent attendre la fin de ce mandat pour être à nouveau éligible.

Comprenez-vous l’attitude de la Fecafoot qui refuse de mettre les arbitres à la disposition de la LFPC?

Ils sont dans la logique de rébellion. Ils ont défié le Minsep, le Premier Ministre. Ils ont défié le sous-préfet de Mbankomo en organisant une AGE au centre d’excellence de la CAF malgré l’interdiction en falsifiant les récépissés. Et quand vous défiez le sous-préfet, ça veut dire que vous défiez le chef de l’État. Donc c’est de la rébellion et ça en République on ne peut pas le tolérer. La décision du TAS est revêtue désormais de la formule exécutoire. Le fait de ne pas donner les arbitres veut simplement dire que vous contribuez à ne pas appliquer la sentence.

Pourquoi la nomination de Mebizo’o par la Fecafoot fait problème ?

Le Président de la ligue a précisé dans une correspondance que Mr Mebizo ne peut être SG de la Ligue car la Fecafoot viole elle même ses propres statuts notamment l’article 40 alinéa 9. Donc ce ne sera pas possible car il n’a pas été proposé par le conseil d’administration de la LFPC.

Premier League : Zambo Anguissa et Fulham quittent la zone rouge

Félix Oukine : “Je suis content d’avoir marqué ce genre de but à Mfandena”

Share This