Dans un live effectué vendredi sur Facebook, le défenseur d’Amiens (Ligue 1) assure qu’il ne pardonnera jamais ce geste à son ancien coéquipier.

On savait les relations pas très amicales entre Samuel Eto’o Fils et Aurélien Chedjou. Dans plusieurs sorties médiatiques, le défenseur d’Amiens ne l’a jamais caché. «Avec Samuel, j’ai une relation de coéquipier. Je fais ma petite vie dans le groupe. On n’est pas de la même génération. Ce n’est pas un ami», avait-il déclaré sur le plateau de Canal Football club le dimanche 11 novembre 2012. Lors d’un échange au début du mois d’avril avec les journalistes africains réunis au sein de la plateforme Afrique Football Médias (AFM), il avait réitéré cette distance. «Concernant Samuel, on n’est pas de la même génération, il est de la génération de Rigobert Song, de Gérémi et tout ça, donc, c’était plus comme un grand frère», réagissait-t-il dans un ton qui traduisait sa gêne à parler de cet illustre  ex coéquipier en sélection. Dans son onze africain de rêve qu’il avait présenté ce soir-là, l’ex défenseur de Galatasaray avait ignoré son compatriote pourtant considéré par beaucoup comme le meilleur attaquant africain de ces 20 dernières années.

L’on sait désormais pourquoi Chedjou ne porte pas l’ancien buteur du FC Barcelone dans son cœur. Dans un live Facebook effectué le jeudi 23 avril 2020 au soir, sans langue de bois, il a situé le public sur l’origine de la brouille entre les deux hommes. « Toi et moi par exemple, si on marche ensemble, et je sais que voilà ta femme, même s’il se passe quoi dans ma tête, je ne la drague pas. Quel que soit l’argent que j’ai, je te dois su respect, je ne dois pas regarder ta femme et avoir de mauvaises intentions avec elle… Après, il y a les petites dehors. Qui n’a pas de petite ? On en a eues et puis, ça ne sont les filles du dehors. Mais ma femme que j’ai mise à la maison, toi, un grand frère dont on peut dire que j’ai grandi dans ta main parce que quand on est arrivés, tu étais le capo, on te vénérait à la télévision, aujourd’hui, tu viens draguer ma femmes ? Ça ne se passe pas comme ça. C’est bon, tu as gagné, pars avec. Voilà ce qui s’est passé, il n’y a pas de langue de bois.» A-t-il révélé.

Un geste odieux que l’ancien lillois n’a jamais pardonné. « Moi, je n’accepte pas ça. Parce qu’aujourd’hui par exemple, ceux qui sont en sélection, est-ce que vous comprendriez qu’un petit vienne dire que moi ou Alex ou un autre de ma génération a dragué sa femme ? Ça ne passe pas, ça ne donne pas… Nous sommes tous devenus des pères de familles. Il aime les femmes, nous-mêmes on aime les femmes, on se perd de temps en temps, on a nos petites et tout ça. Mais c’est quand il apprend que c’est la femme de quelqu’un, qu’il décide d’aller draguer, ça ne donne pas… » A-t-il ajouté. Et de conclure de façon formelle: « La relation ne peut pas s’améliorer, c’est impossible, ça reste comme c’est. Il a mon respect en tant que footballeur mais le respect que j’avais pour lui en tant que personne, c’est dans mon anus, je ne le respecte plus, c’est mort, il n’y a rien qui va faire que ça s’arrange. »

Chedjou est le deuxième ancien Lion indomptable à faire des révélations sur le comportement de Samuel Eto’o en sélection cette semaine. Trois jours plus tôt, c’est Alexandre Song qui évoquait d’autres scandales à travers lesquels l’ancien capitaine des tricolores avait pourri l’ambiance au sein de la tanière, avant et pendant la Coupe du Monde Afrique du Sud 2010.

Nécrologie : Stéphane Semengue lâche le TKC à jamais

Covid-19 : Comment le journaliste Achille Chountsa a vaincu la maladie

Share This