Rupture abusive de contrat.

Rencontré au Stade de Huye en marge des deux rencontres de la deuxième journée du CHAN Rwanda 2016 dans la poule B, le technicien allemand est revenu sur son passage tumultueux à la tête de l’équipe nationale du Cameroun.

C’est avec beaucoup de surprise que les camerounais présents au Stade de Huye, jeudi à l’occasion de  la deuxième journée de la phase de poule du CHAN Rwanda 2016, dans le groupe B ont remarqué la présence de Volker Finke. Assis à la tribune officielle en compagnie d’un ami, l’ancien patron de l’encadrement technique des Lions indomptables a assisté aux deux rencontres du jour, à savoir RDC-Angola (4-2) et Cameroun-Ethiopie (0-0).
Si certaines indiscrétions ont fait savoir que l’entraîneur germanique venait superviser la rencontre de l’Angola dont on dit être sa future destination, le concerné a lui-même démenti cette information, expliquant qu’il venait simplement accompagner un ami, spécialiste du football africain. Dans un bref échange avec quelques journalistes camerounais présents au Rwanda pour cette compétition, il est revenu sur le différend qui l’oppose aux dirigeants du football camerounais. Estimant avoir été victime d’une rupture abusive de contrat après son limogeage au mois d’octobre 2015, le technicien allemand semble toujours déterminé à obtenir réparation.
Mais il dit être pour un arrangement à l’amiable « pour éviter des procès devant la FIFA », a-t-il expliqué. Cependant, il menace de dépêcher ses avocats au niveau de l’instance faîtière du football mondial, si les autorités du football camerounais ne réagissent pas d’ici à deux semaines.
Edy Fadjo, à Kigali

Alain Giresse est le nouveau sélectionneur des lions indomptables

CHAN 2016 : Les cinq premières révélations côté Lions Indomptables

Share This