Il est clair que la non sélection des joueurs locaux dans la tanière des Lions U23 a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Si la raison était l’inactivité des joueurs au regard de la longue trêve du championnat, il sera difficile de voir ceux-ci intégrer le groupe qui sera de l’expédition de la CAN de la catégorie qui débute dans quelques semaines en Egypte au Caire. C’est l’essentiel à retenir de l’entretien que nous a accordé Rigobert Song, au sortir de la rencontre inaugurale du championnat Elite One, qui a connu la large domination de Bamboutos de Mbouda 5-2 sur son adversaire du jour Colombe du Sud.

Comment avez-vous apprécié la rencontre ?
Je dirais tout simplement que c’était très beau, c’est une première fois qu’on joue en nocturne, j’ai vu qu’au niveau de l’ensemble du jeu il y’avait deux bonnes équipes malgré le score. Au niveau du jeu, que ce soit coté Bamboutos ou Colombe, chacun a pu montrer ce dont il était capable. C’est un début, avec la pression du championnat qui devait commencer ou pas, donc aujourd’hui les joueurs étaient face à cette situation. Mais c’est un très bon signe, la preuve, vous avez vu que les supporters étaient content du spectacle, donc tout le monde a répondu présent.
Quelques individualités ont retenu votre attention n’est ce pas ?
Je suis quand même de la maison, j’ai eu beaucoup de plaisir à voir certains de mes joueurs évoluer sur l’aire de jeu. Ça motive et ca démontre tout le bien qu’on pensait d’eux vu qu’on avait déjà fait quelques stages ensemble, c’est encourageant de voir qu’ils sont restés dans la continuité. Je commence la compétition bientôt, et tant que le championnat n’avait pas encore commencé, c’était compliqué de faire avec les joueurs locaux. Maintenant c’est une motivation pour eux de savoir qu’ils seront en jambes et pourquoi ne pas faire partie de mon groupe.
N’est ce pas frustrant pour les joueurs locaux de savoir que vous ne les convoquez pas ?
Est-ce de ma faute ou celle des autres ? Quand vous avez des responsabilités et que vous êtes dans l’urgence, que vous êtes dans le besoin de résultats, qu’allez-vous faire ? Ce n’est pas de ma faute, je sais qu’il y a des frustrations mais je n’ai pas d’autres choix. Il faut un résultat, donc je suis obligé de me pencher vers ceux qui sont sur le terrain et qui sont opérationnels. Un championnat qui est arrêté depuis plus de trois mois, voulez vous que je parte en compétition avec des joueurs qui sortent du quartier ? Non ce n’est pas possible. Donc ce n’est pas de ma faute. Moi je suis sélectionneur, ca veut dire prendre le joueur qui est en activité, et si vous ne l’êtes pas je ne peux pas vous prendre. Ca peut créer des frustrations, mais aujourd’hui ca fait plaisir de voir que le championnat a repris, c’est ce que nous attendions depuis. Quand on est compétitif il faut être en action. Vous avez vu l’enthousiasme des joueurs aujourd’hui, ca libère les joueurs qui étaient un peu frustrés.
Votre programme de préparation prévoit il une réintégration des joueurs locaux ?
Je l’ai commencé déjà depuis, je suis à la dernière phase, nous revenons de la Hongrie où on a fait un dernier stage avec les joueurs sans les locaux. Dans deux semaines, j’entre pratiquement en compétition, donc il y aura peut être des frustrations, mais que voulez vous que je face ? Je suis obligé de faire avec ce qu’il y a, notamment ceux qui sont déjà opérationnel, et ce parce que le Cameroun est toujours dans le besoin de résultat, voilà un peu ce qui est gênant et nous sommes obligés de faire avec.

Elite One : René Ndi, premier buteur sous le CTT

Clément Arroga (Sélectionneur Lions A’) : « On espère que ce sera ainsi pour tous les autres matchs »

Share This