Dimanche face au Canon, Richard Towa faisait son baptême du feu sur le banc de l’union de douala. Il a eu l’occasion de mesurer le travail titanesque qu’il y a à faire pour rebâtir cette équipe en crise de résultats. Tenu en échec 0 but partout dans un classico insipide comptant pour la 12e journée du championnat, le nouveau boss du banc de touche des Nassara a tiré des leçons. Il fait le point.

Quel est votre sentiment au coup de sifflet final ?

Voir la physionomie du match, je pense qu’on ne peut pas être satisfait parce qu’en première mi-temps on a la possibilité de pouvoir marquer deux buts et si on réussissait à finir des actions de ce genre, je crois qu’on serait satisfait.

Comment jugez-vous votre groupe ?

Nous avons un groupe de jeunes qui ont beaucoup de qualités, mais on ressent encore ce manque de maturité à un certain niveau où il va falloir prendre des décisions. Il ya du boulot à faire et je crois que bien que ces enfants aient beaucoup de qualités, il faut encore travailler.

Quels sont les chantiers ?

Sur le plan tactique, sur le plan athlétique, il y a beaucoup à faire parce que sur le plan athlétique on avait des ressources pour pousser le canon à bout, on les aurait amenés à faire des erreurs, ce qui n’a pas été le cas.

Elite One: Résultats et classement après la 12ème journée

François Ngougni (Coach Canon): ” Nous allons travailler devant les buts”

Share This