C’est à la surprise générale que le nom du technicien portugais a été annoncé comme successeur de Clarence Seedorf. Toni Conceiçao, entraineur de nationalité portugaise, illustre inconnu est chargé de mener les lions indomptables vers le trophée final à la maison (CAN 2021) mais surtout d’obtenir une 8ème participation à une phase finale de Coupe du Monde (Qatar 2022). Mais seulement, le contexte autour de son arrivée a pris plus de place que le projet véritable qu’il est sensé réaliser d’ici 2022.

Après l’arrivée pleine d’éclats de Clarence Seedorf, et son départ en fracas, les fans des lions indomptables s’attendaient certainement à voir un sélectionneur expérimenté et connu. Du chapeau de la short liste, est finalement sorti Toni Conceiçao. Un nom qui a tout de suite attiré la curiosité du monde du football. Tant ce dernier est méconnu du public sportif.

Un choix tiré par les cheveux

Le processus qui a mené à la nomination de Toni Conceiçao et de son staff au sein des lions indomptables du Cameroun a été jonché d’incompréhensions, d’irrégularités et de manipulations. Première irrégularité, le fait que ce soit le Ministère des Sports et de l’éducation physique qui a pris les devants dans ce dossier et non la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT). Première incompréhension, l’appel à candidature s’est fait en catimini. Résultat des courses, on ne maitrise pas la liste véritable des entraineurs qui ont souscrit. Il y’a eu aussi une grosse dose de manipulation avec quelques noms envoyer dans les réseaux sociaux pour tester la réaction des fans des lions indomptables. Autre incompréhension, le fait que ce ne soit pas la Direction Technique National qui ait sorti le profil nécessaire pour les lions indomptables avec le style de jeu qui va avec.  

La surprise venue de Roumanie

S’il y’a bien un pays qui connait bien le nouveau sélectionneur des lions indomptables, c’est bel et bien la Roumanie. Toni Conceiçao y a écrit ses plus belles lettres dans le monde du coaching. Jamais, il n’avait pris en main une sélection nationale encore moins de l’envergure du Cameroun. Après 3 matchs fin 2019 on ne sait pas encore véritablement fait une idée sur cet illustre inconnu, dont on espère qu’il aura la réussite de bien d’illustres passés sur le banc de touche des lions indomptables avant lui.        

El Mondial Qatar 2022: Le Cameroun dans le premier chapeau

CAF TEAM OF THE YEAR / NJITAP : « Il y’a deux camerounais dans l’équipe »

Share This