Certains footballeurs camerounais ont marqué d’une belle empreinte l’année 2019 à travers leur performance autant en club qu’en sélection nationale. Retour sur les faits d’armes de nos cinq meilleurs joueurs de l’année : André Onana, Joel Matip, Nicolas Nkoulou et Toko Ekambi.

André Onana : le gardien du temple


Le portier de l’Ajax d’Amsterdam a presque tout gagné en 2019. Une année faste pour l’ancien pensionnaire du FC Barcelone qui a connu une belle épopée en Ligue des champions en atteignant le cap des demi-finales avec les Ajacides. Le gardien de but des Lions Indomptables a aussi remporté le championnat néerlandais et la coupe nationale. Ses bonnes performances lui ont valu plusieurs nominations sur le vieux continent. Il était parmi les gardiens de but retenus pour le titre meilleur gardien UEFA de l’année. Une grande première pour un africain évoluant à ce poste. Même s’il n’a pas été retenu comme celui qui a gardé les cages du best IX de l’UEFA de l’année, il aura eu, tout de même, le mérite d’avoir été en concurrence avec les meilleurs du monde à son poste : Oblak, Ederson, Ter Stegen et Alisson Becker, le lauréat de cette distinction.
Le lion Indomptable, âgé de 23 ans, a occupé la 7e place sur 10 au trophée Yachine qui récompensait le meilleur gardien de but du monde, en marge de la cérémonie du Ballon d’or France Football. Il faisait office du premier gardien africain à faire partie de cette nouvelle catégorie qui récompense les derniers remparts des équipes. « C’est une nouvelle aventure, c’est une première. Ça prouve que tout le monde peut y être. Que ce n’est pas impossible d’être parmi meilleurs. Ce n’est pas impossible d’être le meilleur. Nous les gardiens noirs africains nous sommes sous-cotés et si derrière cette nomination certains pourront suivre ce chemin et faire mieux que moi », avait-il réagi à la suite de sa nomination.

Joel Matip succède à Samuel Eto’o

La coupe aux longues oreilles a été remportée par Liverpool qui s’est défait de Tottenham en finale de la ligue des champions. Et le défenseur camerounais Joel Matip y a joué un rôle important en contribuant fortement à la sixième couronne européenne des Reds. Depuis le succès de Samuel Eto’o avec l’Inter Milan dans cette compétition en 2010, aucun autre joueur camerounais n’avait alors brandi le trophée tant convoité par les clubs européens. Le défenseur camerounais l’a fait et a d’ailleurs livré une belle prestation en finale De retour de blessure, Liverpool s’est senti plus fort avec la présence de Joel Matip qui leur avait manqué lors de la précédente édition où le club anglais s’était fait battre en finale par le Real Madrid. Aux côtés de Van Djik, l’ancien joueur de Schalke 04 a rendu hermétique la défense de Liverpool.
Le Natif de Bochum en Allemagne, 28 ans, a joué 41 matches sur l’année civile, toutes compétitions confondues et a inscrit trois buts. Actuellement blessé, Joel Matip pourrait retrouver ses équipiers au mois de janvier prochain pour tenter de remporter la Premier League et défendre leur C1.

Zambo Anguissa s’impose en Liga

L’ancien joueur de l’Olympique de Marseille a connu une belle année 2019. Son transfert de Fulham pour Villarreal sous forme de prêt a d’abord été une réussite pour le club espagnol qui veut absolument le conserver pour les années futures. Mais parviendra-t-il ? Puisque selon la presse espagnole, le Lion Indomptable est dans les petits papiers de Zinedine Zidane, l’entraineur du Real Madrid. Zambo Anguissa avait impressionné l’ancien champion du monde français lors de la rencontre de son club face au « Sous-marin jaune », lors de la troisième journée de la Liga. Entré en jeu à la 62e, Zambo Anguissa s’était distingué par un geste de classe sur Dani Carvajal. Dès sa première prise de balle, dans une sorte de coup du sombrero en pivotant, l’ancien Marseillais avait pris le dessus sur l’Espagnol. Puis l’ancien de l’OM a continué et accéléré avant de crocheter Dani Carvajal, qui a perdu ses appuis sur l’action. Une belle séquence pour Zambo Anguissa, qui a ensuite temporisé pour relancer proprement via une passe. La vidéo avait fait le tour des réseaux sociaux et attiré la lumière sur le milieu de terrain camerounais.
En novembre 2019, selon des statistiques publiées par la Liga BBVA, le Lion Indomptable se classait à la 3e place des meilleurs dribbleurs du championnat espagnol. En réussissant en moyenne 34 dribbles toutes les 24 minutes, Zambo Anguissa, selon ce classement, faisait mieux que Lionel Messi. La reconnaissance de belles performances du camerounais a été encore mis en exergue avec sa place de titulaire dans le onze type des révélations de la Liga. Pour une première dans le championnat espagnol, André Zambo Anguissa a fait mieux qu’adapter.

Nicolas Nkoulou : le taulier du Torino

Un peu en difficulté lors de ses dernières années en Ligue 1 en France notamment à l’Olympique Lyonnais, Nicolas Nkoulou s’est réinventé en Série A sous les couleurs du Torino FC. Le défenseur camerounais a apporté son expérience à son nouveau club qui a pris part aux qualifications pour la phase de poule de l’Europa League, mais malheureusement éliminé par le club anglais Wolverhampton. Pour sa première saison chez les grenats, le champion d’Afrique 2017 a été désigné meilleur joueur de son club. Fort de sa belle saison, plusieurs écuries étaient à ses trousses, lors du dernier mercato.
L’AS Roma avait fait du camerounais une priorité. La volonté de Nicolas Nkoulou était de rejoindre le club de la Louve pour continuer à progresser. Malheureusement, l’administration du club tenait absolument à le garder dans son effectif. Son président Urbano Cairo s’y était énergiquement opposé en lui demandant de terminer ses deux ans de contrat qui le liait encore au club (Juin 2021). Ceci avait entrainé une brouille entre le joueur et l’administration du club. Le défenseur camerounais a finalement accepté la décision du club qui ne voulait pour rien au monde le lâcher et il a continué à sortir de belles performances. A 29 ans, l’ancien monégasque est encore espéré en sélection nationale du Cameroun. C’est en fait une volonté exprimée par le ministre des sports et de l’éducation physique camerounais Narcisse Mouelle Kombi, lors d’une visite de Nkoulou dans son département ministériel à Yaoundé, en début de semaine.

Toko Ekambi, une distinction pour l’histoire


Il n’y a pas que André Zambo Anguissa qui a brillé sous les couleurs de Villarreal. Arrivé un an avant son compatriote du milieu de terrain, l’attaquant camerounais Karl Toko Ekmabi a connu une belle année en club. L’ancien angevin a terminé l’année comme meilleur buteur du « Sous-marin jaune ». Avec 14 réalisations dont 13 en championnat et un en coupe du Roi, le Lion Indomptable devance d’un but son coéquipier Gérard Moreno. Le buteur des Lions Indomptables est sur la bonne voie pour battre son record de la saison dernière où il avait inscrit 18 buts en 43 rencontres, toutes compétitions confondues.
Pas très souvent titulaire, Karl Toko Ekambi, 27 ans, est souvent rentré en cours de jeu, cette année, pour faire la différence. L’attaquant camerounais a marqué l’histoire en devenant le premier camerounais a brandi le trophée du mois en Liga. Après 12 matchs disputés en Liga dont 4 titularisations durant le mois d’octobre dernier, l’ancien joueur du SCO Angers a fait le bonheur a inscrit 3 buts dont un contre l’Espanyol et un doublé contre Alavés. Ce qui lui a valu d’être sacré meilleur joueur du mois d’octobre en Liga. C’est le premier joueur camerounais à être couronné d’une telle distinction. C’est dire la qualité de performance qu’il a affichée en 2019. Certainement l’année 2020 lui permettra de battre ses records en Espagne et surtout d’entrer un peu plus dans la légende de Villarreal.

Liga: Toko Ekambi, meilleur buteur deVillarreal en 2019

Racisme dans le foot : André Onana parle de son expérience

Share This