A 37 ans, Achille Emana continue de cavaler les pelouses européennes. L’attaquant camerounais fait ses dernières piges à l’Union Deportivo San Sébastien de los Reyes, une équipe de D3 espagnole. Au soir de sa carrière, l’ancien buteur de Toulouse pense certainement déjà à sa reconversion. Mais il n’est surtout pas questionpour le natif de Yaoundé de devenir entraineur, un métier qui, de son point de vue, ne réussit pas aux noirs en Europe.

« Je ne serais pas entraineur. Il faut être réaliste. Ici en Europe, on n’a jamais vu un entraineur noir. Même si j’ai mes diplômes aujourd’hui, soit je serais entraineur en Afrique, soit dans un pays lointain, mais pas en Europe. Il y en a qui sont passés avant moi, qui ont eu des diplômes », a-t-il indiqué dans un live offert le mercredi 13 mai 2020 sur Facebook. L’ancien lion indomptable s’exprimait depuis son domicile à Séville en Espagne où il est en confinement depuis plusieurs mois, en compagnie de son fils.

Landry Nguemo décroche son premier poste d’entraineur

People : Achille Emana parle de sa relation avec l’artiste Lady Ponce

Share This