PWD de Bamenda est de retour au bercail. Le champion du Cameroun en titre revient de la Lybie où il a disputé deux matchs amicaux contre Al-Alhli de Tripoli. Ce fut une belle expédition selon David Pagou, l’entraîneur en chef des abakwa boys

“Le bilan de notre séjour en Libye est positif parce que nous avons fait une victoire et un match nul. Après notre victoire, on s’est dit qu’il ne fallait pas perdre le second match. Il fallait donc procéder à des calculs. On n’a même eu l’opportunité de marquer plusieurs buts parce que les joueurs ont fait beaucoup de mauvais choix. L’essentiel était sauf car nous avions pour consigne de ne pas encaisser. On a donc pu s’en sortir avec un match nul à la seconde rencontre”, a-t-il confié avant d’évoquer le match aller du tour préliminaire de la ligue des champions contre les sud-africains de Kaizer Chiefs. “A limbé, le public verra une équipe conquérante. Le simple fait de jouer contre Kaizer Chiefs motive les joueurs. A part Ashu Kerrido et les deux recrues nigérianes qui ont déjà fait ce genre de rencontre, il n’y a pas d’autres joueurs qui ont déjà été à ce niveau de la compétition. Mais tel que je vois le groupe vivre, l’état d’esprit à l’approche de ce match, ils sont vraiment déterminés. J’ai eu l’occasion de le voir une fois de plus en Libye. Le public libyen poussait ses joueurs, mais ça galvanisait plutôt les nôtres. Donc ils sont vraiment conquérants. J’espère seulement que notre public sera nombreux au stade si le gouvernement le permet afin qu’il nous pousse vers cette victoire qui va nous permettre d’entamer le match retour avec un avantage.”

Hedi Jbenyeni : “Les actes de corruption sont impardonnables”

Lions Indomptables : Antonio Conceiçao remet son rapport au ministre des sports”

Share This