Comme son entraineur, Priso Eyang buteur lors de la défaite de Canon de Yaoundé (2-3) face à Apejes dimanche estime que n’eût été l’expulsion de l’un de ses partenaires, le kpa Kum aurait fait un bon résultat.

« Je remercie d’abord mon équipe qui a tenu ce match à 10 contre 11. Ca n’a pas été facile. Nous avons eu les consignes du coach qui disaient de ne pas perdre espoir. Nous les avons écoutés, en réduisant le score. On aurait fait mieux dans ce match si on avait pas été réduit à 10. On a forcé pour revenir au score, mais le temps nous a fait défaut. Marquer à Mfandena n’est pas chose facile. Je dédie le but à ma famille, à mes proches qui me soutiennent depuis Douala. La solution pour le club à présent est de rentrer travailler comme on a commencé. Qu’on essaye d’oublier ce faux pas. »

Minkréo Birwe (Coach Canon) : « l’adversaire a confirmé qu’il est vraiment la bête noire du Canon »

AS Fortuna : Guy Bertin Djiepnang jette l’éponge

Share This