Selon le journaliste Philippe Boney, les Lions A’ seraient à la merci des vicissitudes au Centre d’excellence de la CAF à Mbankomo, banlieue de Yaoundé où ils préparent le CHAN 2021. 

« Depuis quatre jours, l’équipe nationale est dans un centre privé d’eau. Conséquence, des odeurs nauséabondes exposent les joueurs à des maladies graves, et aucun dispositif ne permet le respect des mesures hygiéniques et sanitaires préconisées par l’Etat et l’OMS pour lutter contre le Covid 19. Face à cette situation, l’on se débrouille dans la broussaille environnante pour se soulager, avec le risque pour joueurs et encadreurs de se faire piquer par un reptile », écrit le présentateur d’Olympia sports.

Ces faits sont trop graves pour ne pas susciter immédiatement une certaine prise de conscience de la part de la Fecafoot et du Minsep.

Festi-Solidarité : Tour de chauffe pour Alioum Sidi, Atezambong et Noupoue

Ajax – Atalanta : Un match de rachat pour André Onana

Share This