Expert des questions liées à l’organisation et la professionnalisation du football, Pierre Laurent Tamo revient sur les conséquences du report du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) Cameroun 2020 à cause de la crise du Coronavirus.

Avec la crise du Corona Virus, fallait-il absolument reporter le CHAN ?

C’est une évidence… Le monde entier vit une crise sanitaire sans précédent et dont la seule solution à l’heure actuelle est le confinement total. Pourquoi faire une exception chez nous ?

A ce jour, nous avons peur de sortir de nos domiciles respectifs. Tellement ce fichu virus fait flipper…

Les compétitions majeures telles que les Jeux Olympiques ou L’Euro 2020 ont été reportées, à plus forte raison le CHAN !

A ce jour, je peux dire sans risque de me tromper que, si la CAF avait maintenu la compétition, le public n’aurait pas répondu présent. D’ailleurs l’une des résolutions gouvernementales face à cette crise est l’interdiction des manifestations de plus de 50 personnes…

Quelles sont les conséquences du report sur le plan économique ?

Avant de répondre à cette question, il est important de préciser qu’au Cameroun, le CHAN apparaissait davantage comme un test grandeur nature pour jauger notre capacité à organiser la CAN 2021.

Cela dit nous risquons d’organiser la CAN sans avoir rodé notre organisation. Ce qui peut être considéré comme un handicap…

Par ailleurs, à l’occasion des fêtes sportives, les supporteurs et spectateurs venus des pays étrangers sont également des touristes. Par conséquent, ils vont faire des courses dans les supermarchés ou dans les marchés, habiter les hôtels et aller dans les bars restaurants à l’aide des taxis et autres moyens de transport. A travers cette chaîne, vous vous rendez compte que le petit commerce est frappé de plein fouet par le report de l’organisation de la compétition. Les pertes des recettes peuvent être importantes. Imaginer la quantité des boissons que les Brasseries du Cameroun aurait vendu si la compétition avait été maintenue.

En reportant le CHAN, la CAF n’a pas donné une nouvelle date. N’y a-t-il pas un risque que la compétition soit annulée ?

Bien malin celui qui pourra répondre à votre question. En effet qui peut prédire la fin de la pandémie ? Nous vivons une situation atypique. Mais une chose est certaine, l’organisation du CHAN est de plus en plus compromise. Si cette pandémie ne s’arrête pas vite afin que nous puissions organiser la compétition au plus tard à fin juillet, je pense qu’il faudrait définitivement oublier l’organisation de cette compétition. En effet, à partir de fin Août nous devrons –au cas où la pandémie est stoppée- faire le tirage au sort de la CAN 2021 qui a lieu en janvier.

Or après la CAN, la programmation du CHAN n’aura aucune saveur. N’oublions pas que le CHAN devait nous servir de galop d’essai en vue de réaliser la CAN !

En conclusion, nous nous acheminons probablement vers l’annulation pure et simple du CHAN.

Que doit faire le COCAN maintenant que la compétition est reportée ?

Je ne suis pas un membre du COCAN, par conséquent je ne suis pas bien placé pour répondre à cette question. Cependant, en tant que Camerounais, il me semble plus approprié pour le COCAN de concentrer son énergie pour l’organisation de la CAN qui arrive à grand pas et pour laquelle nous prenons de plus en plus du retard, en particulier sur le plan marketing et communication.

Votre mot de fin :

J’implore notre Dieu tout puissant de mettre un terme aux effets de ce virus qui bouleverse nos habitudes et crée une psychose sans précédent dans nos cœurs. A partir de là, nous pourrons recommencer à vaquer à nos occupations et reprendre les activités liées au football qui nous manquent tant !

COVID-19 : vers l’annulation du CHAN 2020 ?

CHAN : Vers un report à 2021 ?

Share This