« L’objectif du Cameroun devrait être de traverser le premier tour »

Le journaliste très connu du Groupe français Canal+ revient sur les chances du Cameroun pour cette can 2015.

Quelles sont selon vous les chances du Cameroun  ?

Le Cameroun a toutes ses chances, les deux premiers matches de ce groupe ont montré à quel point tout cela était très serré, la Guinée et le Mali était en position de battre les équipes favoris par le nom. Les noms du Cameroun et de la Côte d’Ivoire les mettent en position de favori alors que sur le plan du football, le Mali a été plus performant ces dernières années que le Cameroun. Est-ce qu’on peut dire que le Cameroun était favori face à la Guinée ? On peut discuter. La Guinée, c’est une équipe qu’on a vu très vive face à la Côte d’Ivoire, moins forte que le Mali mais qui a créée de vrais problèmes au Cameroun.

Est-ce qu’aujourd’hui, au regard des surprises des premiers matches, on peut douter des chances de qualification du Cameroun ?

Bien sûr, on peut douter, on a quatre équipes à égalité, les matches ont été très serrés, je dirais que la meilleure équipe a été sans doute le Mali, le Cameroun pour moi a fait un bon résultat en tenant en échec le Mali parce que c’était difficile, ils ont eu une bonne réaction d’orgueil pour sauver le match nul qui était très important pour le Cameroun. Maintenant, pour les chances, je pense qu’au Cameroun, le débat a été déplacé à un moment où on est passé de petit de la poule de qualification avec la RDC et la Côte d’Ivoire à grand favori de la CAN, je crois que les premiers matchs doivent amener à la modération, c’est une équipe qui se reconstruit, qui est encore jeune, le premier objectif et le seul que doit amener le Cameroun, c’est de passer le premier tour.

Qu’est-ce que le Cameroun devrait améliorer ?

Ce sont les coaches qui répondent à ces questions là, c’est le temps qui va dire quelle amélioration, l’équipe aura. Il y a plein de jeunes qui rentrent dans l’équipe, si très vite, ils deviennent performants, on va dire que le Cameroun va rapidement trouver une place dans les tous premiers plans au niveau africain, s’ils ne confirment pas, je crois qu’il faudra à nouveau reconstruire l’équipe. Je crois qu’on ne peut pas pronostiquer vraiment la manière dont le travail que le Cameroun doit faire va porter le succès ou pas. La seule chose dont je ne peux pas douter, c’est qu’il y a de la réserve. Vous voyez que quand le Cameroun se prive des joueurs importants et expérimentés qui ont encore la limite d’âge à mon sens, il a encore une équipe derrière qui n’est pas ridicule, qui obtient une qualification et qui est en passe éventuellement de se qualifier.

Est-ce que le retour de Stéphane Mbia dans l’entrejeu, apporte un impact considérable dans le jeu du Cameroun ?

C’est un repositionnement important, ça veut dire que Chedjou a marqué les points, il est venu de loin, mais le voila à nouveau titulaire dans l’équipe. C’est une issue plutôt sympathique pour un joueur qu’on ne voyait pas venir à cette CAN et finalement qui la dispute comme titulaire. Stéphane, évidemment avec la forme qu’il a actuellement, peut enfin – parce qu’il est dans cette formation depuis longtemps mais n’a pas souvent été en première loge, il a l’occasion là de démontrer beaucoup de choses et on va observer cela avec beaucoup d’attention.

Beaucoup de camerounais se sont indignés de la non titularisation de N’jie Clinton, est-ce un choix qui s’explique ?

Oui, ça peut s’expliquer. On parle de N’jie Clinton, on ne parle pas de Samuel Eto’o, d’un joueur indiscutable dans le passé comme Samuel Eto’o ou autre qui avait une place évidemment évidente dans le onze de départ. C’est un jeune joueur, il débute bien, c’est plutôt sympa son ascension. Mais c’est à peine un joueur qui commence à jouer en Ligue 1, qui commence à peine à jouer en sélection, vous ne pouvez pas vous étonner que tout d’un coup, pour un petit état de méforme ou pour des choix tactiques différents, le coach le mette sur le banc.

Joseph Owona au sujet de N’jie Clinton : « L’entraineur a des réponses efficaces »

Volker Finke: “Aucun sujet ne peut m’influencer”

Share This