L’ancien lion indomptable regrette l’attitude des autorités camerounaises qui ont voulu faire croire à l’opinion que son oncle Achille Essome Moukouri décédé aux premières heures du lundi 23 mars 2020, n’était pas atteint du Covid 19.

Le lundi 23 mars 2020, Patrick Mboma annonçait sur les réseaux sociaux, le décès de son oncle Achille Essome Moukouri, qu’il présentait comme la première victime du Covid-19 sur le sol camerounais. « Affreuse nouvelle! Un appel de ma mère ce matin pour m’annoncer que je viens de perdre mon oncle Achille Essome Moukouri. Merci Covid-19. A tous ceux qui pensent au Cameroun que ce ne sont que des récits, je vous supplie, restez confinés. C’est la seule chose à faire », annonçait-t-il. Une information que les autorités avaient d’abord battue en brèche arguant que le défunt avait plutôt succombé à une autre pathologie qu’il trainait depuis bien longtemps. Le Ministre de la Santé Publique Manaouda Malachie était cependant revenu sur sa position quelques jours plus tard, confirmant que l’oncle de l’ancien numéro 10 des Lions Indomptables était bel et bien atteint de ce vilain virus.

Cette attitude de l’autorité administrative aura fortement marqué l’ancien joueur du Paris Saint Germain. Mieux, cette tentative de mensonge  aura contribué à l’attrister davantage. « Pour mon tonton, ça a été difficile, je ne sais pas pourquoi les autorités voulaient le cacher mais en réalité, c’était lui le premier malade qu’on aurait dû déclarer », a-t-il indiqué lundi au cours de l’émission « Talents d’Afrique » sur Canal+. Jusque-là, Mboma était loin d’imaginer qu’il n’était pas encore au bout de ses peines. La nouvelle de la mort du franco-sénégalais Pape Diouf qu’il a longtemps côtoyé, toujours suite au Covid 19 dans la nuit de mardi à mecredi est venue le déstabiliser définitivement. « Ça a été d’abord une  semaine très difficile », a-t-il confié.   

Hommage : Comment Pape Diouf est devenu agent de joueurs grâce à Joseph Antoine Bell

Test d’un vaccin contre le Covid 19 en Afrique : Eto’o, Drogba et Tchoutang s’indignent

Share This