Pour le président de PWD de Bamenda, Pascal Abunde, il y a encore une lueur d’espoir malgré la défaite de son équipe 0-1 face aux sud-africains de Kaizer Chiefs ce dimanche. 

Vous êtes déçu après cette défaite. N’est-ce pas ?

Oui, nous sommes extrêmement déçus parce que c’est un match que nous avons contrôlé du début à la fin. A ce niveau, ça ne ment pas. Nous avons péché par une faute d’inattention et nous avons encaissé ce but qui a plombé le mental de toute l’équipe. Après, il y a ce penalty que nous devons mettre au fond et nous ne l’avons pas fait, et le constat est là.

Comment entrevoyez-vous le retour ?

Nous perdons à domicile 1 but à 0, mais nous gardons espoir car nous sommes une équipe joueuse à l’extérieur. Donc tout n’est pas perdu. Nous avons déjà démontré qu’on peut rebondir, surtout à l’extérieur.

Le manque de championnat vous a été un handicap. N’est-ce pas ?

Nous jouons dans un contexte un peu particulier, sans championnat. Les joueurs ont certes joué des matchs amicaux, mais il y a manque de compétition, le constat est clair.  C’est le vrai défaut malgré tous les moyens mis pour préparer l’équipe. Un match nul nous aurait laissé à 50/50. Ce but diminue nos chances mais nous avons encore toutes nos chances pour le match retour et nous allons jouer dessus pour essayer de faire quelque chose de positif.

Ligue 1 : Moukoudi, Neyou et l’ASSE stoppent la mauvaise série

Ligue 1 : L’OL s’emballe pour Karl Toko

Share This