L’entraineur adjoint des Lions Indomptables du Cameroun François Omam-Biyick s’est aussi montré impressionné par la qualité du stade de Japoma.
“Je ne pouvais pas jouer sur un stade comme ça. Je crois que j’aurais dû prouver. J’aimais bien jouer là où il y a les cailloux, des trucs comme ça… Aujourd’hui, c’est un bijou. C’est un outil de travail extraordinaire. J’espère que cette génération et les prochaines vont pouvoir remporter les échéances. Il faut surtout qu’on les garde pour qu’on les utilise pendant longtemps.’

Lions Indomptables : le programme du jour

Clinton Njie : “On n’a pas le droit à l’erreur”

Share This