Pris de cours par le Ministre des Sports de l’Education Physique qui a nommé Antonio Conceiçao à la tête des Lions Indomptables, les membres du Comité exécutif de la FECAFOOT n’entendent approuver le contrat de l’entraineur portugais.

Un peu plus de deux mois après le limogeage de Clarence Seedorf et de son adjoint Patrick Kluivert à la tête des Lions Indomptables, le Ministre des sports et de l’Education Physique a procédé le vendredi  20 septembre 2019 à la nomination de nouveaux responsables à la tête de la sélection. Ainsi, le portugais  Antonio Conceiçao est le nouveau sélectionneur, avec pour adjoint  l’ancien lion indomptable François Omam Biyik. La décision du membre du Gouvernement de renouveler le staff technique des Lions Indomptables a été prise sans l’aval de la Fédération camerounaise de football pourtant organe technique en charge  de la gestion du football camerounais. Une humiliation que les membres du Comité exécutif de la fédé ont du mal à digérer. Pour marquer leur indignation, ces derniers ont  sommé le président Seidou Mbombo Njoya de ne pas apposer sa signature au bas du contrat que Narcisse Kombi Mouelle entend offrir au portugais.

Le communiqué que le président de la Fédération avait pondu la semaine dernière pour annoncer l’arrivée de ce nouveau technicien à la tête des Lions lui avait déjà valu quelques remontrances de la part de ses pairs. Selon une source crédible, ces derniers menaceraient d’ailleurs de le débarquer au cas où il s’entêtait à donner l’aval de la fédération pour ce recrutement. «Seidou Mbombo Njoya est averti. Il signe ce contrat, il est déposé au plus tard le lendemain », a confié une source proche du dossier. Voilà qui crée une  nouvelle grosse tension entre la fédération et sa tutelle. Une situation qui rappelle l’épisode Otto Pfister, le sélectionneur recruté en 2007 par le Ministre des sports de l’époque, Augustin Edjoa sans l’accord de la fédération alors dirigée par Iya Mohamed. Après sa démission fin mai 2009, l’entraineur allemand ne pouvait se plaindre au niveau de la FIFA car n’ayant jamais été engagé par la fédération, seule institution à même de faire entériner le contrat d’un sélectionneur des Lions Indomptables au niveau de la FIFA.

Les dirigeants de la FECAFOOT qui estiment d’ailleurs que le nouveau patron du banc des Lions n’a pas le niveau pour s’asseoir sur le banc des Lions Indomptables souhaitent se tenir à bonne distance de ce dossier et laisser Kombi Mouelle et les sélectionneurs face à leurs responsabilités. Quoi qu’il en soit, cette situation n’est pas de nature à créer un climat favorable à l’atteinte des objectifs qui seront assignés au nouveau technicien. L’on sait qu’après la débâcle à la dernière CAN en Egypte, le Cameroun a besoin de se remettre sur les rails dans la perspective de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations qu’il organisera en 2021.

Lions Indomptables : Seedorf et Kluivert réclament près de cinq milliards au Cameroun

Tunisie – Cameroun : le premier galop d’essai d’Antonio Conceiçao

Share This