Comme prévu, ce classique entre le Nigéria et le Cameroun a répondu à toutes les attentes. Les super Eagles ont fait exploser la défense des lions indomptables pourtant solide au premier tour. Sur le plan individuel,  très peu de joueurs ont sorti la tête de l’eau au regard de la chute collective de l’équipe de Clarence Seedorf.

André Onana (3) : Abandonné par sa défense, il n’a pas pu faire grand-chose sur les trois buts nigérians. Le score aurait été plus lourd s’il n’avait pas sorti deux arrêts de classe devant Ighalo. Ce n’était pas un grand jour pour lui.

Ambroise Oyongo (2,5) : Presqu’à la rue sur le plan offensif avec aucun centre réussi, il a tenté de limiter la casse derrière. Il a plutôt bien muselé Simon Moses avant que ce dernier ne soit remplacé par Samuel Chikwueze. L’attaquant de Villaréal a donné plus de travail à Oyongo. C’est aussi sur lui que ricoche malheureusement le tir d’Ighalo sur l’ouverture du score à la 19ème minute. 

Yaya Banana (3,5) : Il a plutôt bien tenu Odion Ighalo pendant une heure, avant de se laisser berner par l’attaquant nigérian. C’est lui qui était à la relance ce samedi. Et dans ce registre, il n’était pas performant. Trop de longues passes imprécises vers l’avant. La seule qui a eu de l’effet c’est sur le second but camerounais inscrit par Clinton Njié. Son long ballon a été dévié par Stéphane Bahoken pour Njié.

Michael Ngadeu (4,5) : C’est l’une des rares satisfactions défensives face au Nigéria. Toujours dans les bons coups, il a été auteur de belles interceptions. Calme et pondéré même dans les situations chaudes. Lui aussi a été pris de vitesse sur le but de la victoire d’Iwobi.

Collins Fai (3) : Il avait un sacré client avec Ahmed Musa sur son coté. Il s’est fait prendre de vitesse, mais la plupart du temps ses anticipations ont payé devant ses adversaires. Sur le plan offensif c’est presque le vide. Aucun centre dangereux ou précis. Cela a été son gros problème sur cette CAN.

Georges Mandjeck (5,5) : Avant qu’on ne le sorte à la 62ème minute (on ne sait pas trop pourquoi), il abattait un boulot de sape. Les nigérians égalisent à 2-2 une minute après sa sortie. Positionné en sentinelle devant la défense, il a coupé la majorité des velléités offensives des Super Eagles. A la récupération,  il a énormément gêné l’adversaire. A sa sortie, on a vu clairement la différence. On a beau ne pas l’aimer, Mandjeck aura disputé une CAN très intéressante sur le plan personnel. 

Pierre Kunde Malong (3,5) : Ce n’est pas le même joueur qu’on avait laissé sur une grosse prestation face au Benin. Pas assez tranchant, il a raté toutes ses frappes vers le but. Trop volontaire, il n’a pas été là au bon moment pour stopper l’action qui emmène le troisième but nigérian. Trop de fautes commises d’où son carton jaune écopé à la 28ème minute de jeu. Son remplacement en fin de match (87ème, pour Jacques Zoua) n’est que logique. Il était cramé.

Éric-Maxime Choupo-Moting (4) : C’est le seul qui a réussi a gardé les ballons importants dans le camp nigérian. Qui proposait des solutions, et créait des décalages. Mais sur le plan personnel, aucune action à mettre à son actif. C’est le gros bémol de a performance du jour. On attendait un peu plus de lui. C’était à lui de prendre ses responsabilités. Il est impliqué sur le but égalisateur de Bahoken, avec sa passe sur le côté pour Bassogog.

Christian Bassogog (3,5) : On ne retiendra de lui que sa passe décisive sur le but à la 41ème minute de Stéphane Bahoken. Un centre d’une très grande qualité. Pour le reste, trop prévisible pour mettre à mal Aina, l’arrière droit nigérian. Il a dû justement changer de côté pour faire la différence, tant ses dribbles et courses n’ont pas marché. C’est un vrai gâchis. Il aura traversé cette CAN comme un ombre, le meilleur joueur de la CAN 2017.

Clinton Njié (4) : Il a été plus actif et plus volontaire que ses matchs précédents. On a senti un joueur appliqué. Il résiste bien sur son but (à la 44ème), et donne un avantage au Cameroun avant la pause. Un but rempli de finesse et de malice. Son premier en 3 CAN. Mais après être revenu des vestiaires, on a plus retrouver le même joueur. Comme s’il était resté aux vestiaires. Karl Toko-Ekambi prendra sa place à la 70ème.

Stéphane Bahoken (5,5) : C’est l’un des meilleurs camerounais ce soir. Il a donné du fil à retordre aux défenseurs centraux du Nigéria. Un vrai supplice pour cette défense. 45 minutes de qualité. Un but d’opportuniste à la 41ème, et une passe décisive de la tête pour Njié.  La seconde période sera une tout autre paire de manche. Le joueur est moins en réussite, pourtant dans de bonnes situations. 2 buts en 4 matchs, pour sa première CAN, ce n’était pas mal.

Franck Zambo Anguissa (4) : A peine entré en jeu en lieu et place de Mandjeck, il a été cueilli à froid par les nigérians, qui marquent deux buts sur ses 5 premières minutes de jeu. Après on l’a senti très entreprenant, mais les attaquants n’étaient pas efficace. Pas de tir pour lui ou d’occases en 28 minutes de jeu.

Karl Toko-Ekambi (4) : A peine entré, il a emmené toute da fougue. Des centres précis qui ont mis en difficultés Troost-Ekong et Omuero, les défenseurs centraux nigérians. Mais personne pour en profiter dans la surface de réparation adverse. 20 minutes de jeu sans tir au but malheureusement pour l’attaquant de Villaréal.

Jacques Zoua (Non noté) : Entré à la 87ème minute en lieu et place de Kunde Malong.

Par Ernest M. Ouandié

Lions Indomptables : Clarence Seedorf vers la porte de sortie ?

Joseph Antoine Bell : « La gestion globale du football camerounais n’est pas bonne »

Share This