Les négociations coincent entre le joueur camerounais et le club qui souhaite l’accueillir pour une seconde fois.

Alors qu’il n’entre pas dans les plans de Sergio Concecaio, le coach du FC Porto pour la nouvelle saison, Aboubakar Vincent a été prié de se trouver une porte de sortie. En négociation avancée avec son ancien club, le Besiktas d’Istanbul qui souhaite l’avoir une nouvelle fois dans son effectif, l’attaquant camerounais aurait exigé une garantie bancaire au club turc. Le joueur, explique le journal portugais Record, ne souhaite pas connaître des problèmes de salaire comme c’est souvent arrivé ces dernières années dans le club stambouliote.
Une exigence à laquelle le club ne devrait pas accéder. Selon les dernières informations, le joueur de 28 ans à qui Besiktas proposerait un salaire annuel de 800 milles euros serait prêt à faire des concessions. Aboubakar Vincent, champion d’Afrique 2017 avec les Lions Indomptables avait déjà porté le maillot du Besiktas au cours de la saison 2016-2017 sous la forme d’un prêt, avec de belles statistiques à la clé (19 buts en 38 matches). Diminué par de multiples blessures, le buteur camerounais a progressivement perdu sa place dans le dispositif du FC Porto, pour finalement devenir indésirable.

Rebondissent- PSG : Vers une prolongation de Choupo-Moting ?

PSG : Choupo Moting, le détail qui coince

Share This