La guerre psychologique a commencé.

L’avion de la compagnie nationale Camair-Co qui a transporté la délégation des Lions indomptables depuis la ville de Nantes en France, a atterri mercredi à l’aéroport de Nouakchott autour de 17 heures 45 (heure locale). Il leur a fallu pas moins de 4 heures de temps pour regagner leur hôtel, à cause des formalités compliquées. Les lions ont eu droit à un accueil froid. Même pas un officiel mauritanien au bas de la passerelle, encore moins une escorte pour permettre à la délégation camerounaise de traverser facilement la capitale mauritanienne.
C’est donc dire que l’enjeu de la rencontre de demain tétanise les autorités sportives du pays qui misent certainement sur cette guerre psychologique pour refroidir les ardeurs des camerounais.

Mais après le match prometteur livré lundi contre la France en amical, Choupo-Moting et ses coéquipiers gagneraient simplement à rester concentrés. Car même sur le plan du jeu les Mourabitounes disposent de plus d’un argument de nature à imposer la prudence. Corantin Martins et ses coéquipiers ont jusqu’ici remporté tous leurs matches à domicile depuis le début de ces éliminatoires. D’abord face à l’Afrique du Sud, le 05 septembre 2015 (3-1) et ensuite face à la Gambie (2-1), le 25 mars 2016. La sélection mauritanienne sort par ailleurs d’une victoire intéressante (2-0) en amicale face au Gabon. C’était le 28 mai 2016 à Barcelone.
En cas de victoire, les Lions indomptables, leader du groupe M avec 8 points, décrocheront automatiquement leur ticket pour la prochaine CAN au Gabon. En revanche une défaite compromettrait considérablement leur chance de qualification et favoriserait la Mauritanie (7 points) qui pourrait aller arracher sa qualification à la dernière journée face à l’Afrique du Sud, déjà hors course.

can 2017 mauritanie cameroun

Eliminatoire CAN 2017: Le Cameroun subit mais obtient le nul face à l’Afrique du Sud

Mauritanie-Cameroun: le onze entrant

Share This