En conférence de presse d’avant match ce mardi, le sélectionneur du Cameroun Martin Ndtoungou Mpilé présenté l’état d’esprit de ses hommes et l’enjeu de ce match contre les aigles. Découvrez les phrases essentielles de cette sortie.

« Je pense qu’après la première journée de ce tournoi, nous avons retrouvé un bon état d’esprit. Et de façon classique lorsqu’on est lancé après une victoire au premier match, les objectifs deviennent  plus clairs. On cherche évidemment la qualification  pour les quarts de finale dès que l’occasion se présente. On a trois points, on peut se qualifier après la deuxième journée. Tous les joueurs ont cela en esprit et ils sont disponibles mentalement et physiquement.

Au premier match, je ne dirai pas que les attaquants ont eu de la crainte pour marquer dans les 18 mètres. Certains joueurs étaient crispés, il a fallu cette victoire pour qu’ils se libèrent. Ce n’était pas un problème d’ordre tactique, c’est la maladresse. Lorsqu’un joueur arrive plusieurs fois devant le gardien et ne marque pas, c’est qu’il n’est pas assez concentré. On est revenu dessus aux entraînements. Soyez-en rassuré.

Le Mali est une bonne équipe. Collectivement le jeu est intéressant, il y a des individualités qui peuvent créer la différence à tout moment. C’est à nous maintenant de trouver des stratégies pour les contrer. Mais comme je vous ai dit tout à l’heure, quand vous avez trois points au premier match,  vous voyez déjà la qualification au second tour. Vous vous dites que je  donne tout maintenant pour mettre la pédale douce au troisième match. C’est tout à fait ce que nous avons en tête. Nous allons jouer la qualification pour être beaucoup plus relaxe et serein à la troisième journée.

C’est possible que la même équipe qui a battu le Zimbabwe soit reconduite, en fonction de l’état de santé de chaque joueur et leur état moral. Tout est possible, mais je crois que le bloc va rester avec un ou deux réajustements.»

Cameroun – Mali : La première place du groupe A est en jeu

Nouhoum Diané (entraineur Mali) : “Il faut tout mettre en œuvre pour ne pas perdre”

Share This