Le 26 juin 2003, le Cameroun disputait un match des demi-finales de la Coupe des Confédérations au stade de Gerland à Lyon en France contre la Colombie. La qualification des rois de la forêt avait été ternie par la disparition tragique d’un de leurs grands cadres, Marc-Vivien Foe.

Ses coéquipiers avaient eu besoin de beaucoup de ressources pour aller disputer la finale perdue face à la France (1-0). 16 ans après, les images de cette scène tragique restent vivaces dans les esprits. Mais le Cameroun aurait pu mieux rendre hommage à ce valeureux fils tombé les armes à la main.

Jean Pierre Fiala Fiala : « Ma plus grande fierté, c’est d’avoir été en équipe nationale »

Retraite sportive : Le Monde entier salue l’immense talent de Samuel Eto’o

Share This