Le défenseur du club canadien de l’Impact de Montréal souffre d’une rupture des ligaments croisés.

Sept à huit mois, c’est le temps qu’Ambroise Oyongo Bitolo est appelé à passer loin des stades de football. Sorti sur blessure à la 23ème minute lors de la rencontre Cameroun-Maroc (1-0) comptant pour la première journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2019 dans le groupe B, le joueur de l’Impact de Montréal souffre d’une rupture des ligaments croisés.

La triste nouvelle a été rapportée par Hugo Broos lors de la Conférence de presse d’après-match. « Pour Oyongo, les nouvelles ne sont pas bonnes. Il sera absent sept à huit mois. Il a eu une ruprure des ligaments croisés », a indiqué le coach, la mine presque grave. Broos songe déjà à son remplaçant pour la Coupe des Confédérations qui débute dans exactement une semaine en Russie.

Mais l’équation ne s’annonce pas facile pour le technicien belge, pratiquement dos au mur. « On ne sait vraiment quoi faire. Le problème est que s’il faut appeler un joueur, c’est compliqué parce qu’ils sont pour la plupart en vacances déjà. On sera peut-être obligé de regarder vers l’équipe nationale des U23 qui a joué récemment contre la France », a confié le sélectionneur des Lions indomptables.

Benjamin Moukandjo, le capitaine de la sélection camerounaise a également fait part de son regret à la suite de cette grave blessure d’Ambroise Oyongo Bitolo qu’il considère comme « un des joueurs clés pour l’équipe ». « On est satisfait du résultat du match, mais on est triste aussi. Pour nous, Ambroise était très important sur et en dehors du terrain, c’est lui qui mettait l’ambiance dans le groupe. Je pense que cette victoire est d’abord pour lui, il fallait qu’on gagne pour lui », a indiqué le joueur du FC Lorient face à la presse.

Des pistes de solutions

La grande inquiétude exprimée par Broos en conférence de presse par rapport à l’indisponibilité de son arrière gauche montre bien le peu de confiance du technicien belge pour sa doublure, Jonathan Ngwem dont le nom n’était pas présent sur la feuille de match. Le coach était obligé de décaler Faï à gauche et faire rentrer Mabouka sur le côté droit. La chance pourrait peut-être sourire à Tchakounté Dawa qui était titulaire sur le côté gauche des Espoirs lors du match amical qui a opposé jeudi le Cameroun à la France.

Benjamin Moukandjo: “Nous allons mouiller le maillot comme il se doit face au Maroc”

Coupe des confédérations: Les Lions Indomptables prêts pour l’aventure

Share This