Gardien de but de Progresso Zabizanga depuis le début de l’année, il a été élu meilleur gardien du championnat angolais à l’issue de la saison écoulée. En vacance au Cameroun depuis près d’un mois, il se dit prêt à rejoindre la sélection en cas de sollicitation.

A ce moment où l’équipe enregistre plusieurs défections dans la perspective de la CAN Gabon 2017 (Onana, Ndy Assembe), le capitaine des Lions A’ au dernier CHAN au Rwanda ne bouderait certainement pas, si Hugo Broos lui accordait sa chance. Petit entretien…

La dernière actualité des Lions Indomptables est dominée par les défections de sept joueurs qui disent ne pas être prêts à aller à la Coupe d’Afrique des Nations avec l’équipe nationale. Quel est votre petit commentaire là-dessus ?

Moi, je pense que c’est chacun qui connait comment il gère sa carrière et qui connait ce qui est bon pour lui. Aujourd’hui, s’il y a des joueurs qui désistent, je ne peux pas leur en vouloir, c’est leur carrière. Ils sont patrons de leur carrière, ils sont libres d’aller en sélection ou pas. Maintenant, qu’ils sachent que quand ils vont désister, ça va profiter aux autres. Je ne peux pas condamner X ou Y mais je dis comme on fait son lit, c’est comme ça qu’on dort. La vie c’est un choix…

Et si cette occasion permettait qu’on vous donne votre chance, seriez-vous prêt à rejoindre le groupe ?

Si on me donne ma chance, je dois la saisir, je vais la saisir. Un footballeur professionnel est toujours prêt. A l’heure où nous sommes là, si on me dit même maintenant que je suis convoqué, moi, je vais vous abandonner ici et je vais partir. C’est pour dire que c’est chacun qui décide de sa carrière. Eux ils ont décidé de ne pas partir mais moi, j’ai envie d’y aller. Donc, si on m’appelle, je vais partir, je vais aller apporter mes services à la nation. N’oubliez pas, je suis camerounais et je pense que je me dois de servir la Nation.

Est-ce qu’au-delà de ce contexte qui puisse vous profiter (deux gardiens se sont désistés : Onana et Ndy Assembe, NDLR), ne pensez-vous pas qu’il est vraiment temps qu’on vous donne votre chance, eu égard aux loyaux services que vous avez rendus dans les autres catégories de l’équipe nationale ?

Ecoutez, dans ma vie, je pense que rien ne se force. Parce que si les choses se forçaient, je pense que je serais peut-être dans cette équipe et peut-être même en train de jouer. Mais comme je l’ai dit, je suis quelqu’un de très patient, et seul Dieu connait comment il fait ses choses. Maintenant, s’il arrive que je sois appelé et que la chance me soit donné de montrer de quoi je suis capable, je ne vais pas changer ma façon de faire. Je vais faire ce que Patrick Nyame a toujours montré dans les stades, les sélectionneurs verront et ils vont juger.

Lions Indomptables: Hugo Broos annonce des forfaits en cascade

CAN 2017: Les 23 gabonais sont connus

Share This