Antonio Conceiçao a décidé de convoquer de petits nouveaux pour préparer la double confrontation contre le Mozambique comptant pour les éliminatoires de la CAN 2021. Au vu du profil de ces jeunes, le technicien portugais qui veut profiter des deux prochains matchs du Cameroun pour se projeter vers l’avenir, peut envisager sereinement les futures échéances. Explications.

Nul n’ignore que si l’équipe nationale du Cameroun trébuche ces dernières années c’est aussi parce que la relève n’a pas été efficacement assurée. Pour éviter de tomber dans les mêmes travers que ces prédécesseurs, Antonio Conceiçao opère d’ores et déjà de grandes manœuvres en amont pour préparer l’avenir.

Ahmad Touré Ngouyamsa Nounchili

Ngouyamsa

Une carrière est souvent lancée grâce à un concours de circonstances et un remplaçant doit toujours se tenir prêt, peu importe les circonstances. C’est grâce à ce scénario que Ahmad Touré Ngouyamsa a creusé son sillon dans l’équipe pro de Dijon. Lancé face à Lille lors de la 20e journée de la ligue 1, beaucoup de présence athlétique et de belles gammes récitées sur le plan offensif ont démontré que l’ancien international cadet (CAN Gabon U17) n’attendait que son heure. Depuis ce match, qu’il a marqué de ses empreintes au poste d’arrière gauche, Stéphane Jobard a du mal à se passer de ses services. Ngouyamsa à l’équipe pro de Dijon désormais c’est 11 présences sur les feuilles de matchs dont dix en ligue 1, une en coupe de France et 2 titularisations dans chacune des deux compétitions. Ajoutez 16 convocations avec l’équipe réserve pour 15 titularisations, 9 passes décisives et 1 but. Des statistiques exceptionnelles pour un latéral gauche. D’intenses séances d’entrainement tous les jours avec l’équipe pro du DFCO sont aussi à mettre à l’actif du défenseur de 19 ans. N’est-ce pas largement suffisant pour taper dans l’œil ? En tout cas, avec ce bel actif, Ngouyamsa a tout pour entrer dans la tanière par la grande porte et les premiers occupants doivent bien s’en tenir.

Aboubakari Siddiki

Aboubakari Siddiki


Lorsqu’on interroge tous ceux qui ont suivi les matchs de l’Union sportive de Douala depuis la reprise du championnat, tous reconnaissent que l’USD doit son embellie sportive à un jeune homme : Aboubakari Siddiki. Ces observateurs constatent aussi avec beaucoup de stupéfaction l’absence du nom de l’ancien pensionnaire d’Efforca sur les cinq listes que le sélectionneur des Lions A’ a déjà émises en vue de la préparation du CHAN 2020. C’est que depuis le début de la phase retour du championnat, Aboubakari qui dispute à peine sa première saison en Elite One met tout le monde d’accord. Vitesse, percussion, efficacité dans le dernier geste, l’ancien poulain de Bertin Ebwelle chez les lions cadets a tout pour attirer les projecteurs. Qu’il soit utilisé sur les deux côtés de l’attaque ou au poste milieu offensif, le rendement est le même. C’est dans ces multiples schémas qu’il a signé 8 buts et 7 passes décisives lors de ces dix dernières apparitions en club. Que faut-il pour frapper à la porte des Lions Indomptables ? En tout cas, dans un contexte marqué par une certaine carence de joueurs créateurs de jeu sur le plan offensif, cette convocation est une excellente nouvelle sauf pour la hiérarchie qui a peur d’être bousculée.

Jean Emile Junior Onana

Jean Emile Junior ONANA ONANA of Lille and Valentin RONGIER of Marseille during the Ligue 1 match between Lille OSC and Olympique Marseille at Stade Pierre Mauroy on February 16, 2020 in Lille, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport via Getty Images)


Penser à demain c’est aussi penser à Jean Emile Junior Onana que le LOSC a eu le nez creux en recrutant cet hiver. Dès son premier match sous les couleurs lilloises, l’ancien milieu de Leixões SC Sub-23 a essuyé les doutes qui existaient encore. Contre Marseille, on a vu un jeune milieu de terrain très prometteur qui, a eu le culot de prendre le dessus sur l’entrejeu marseillais. Le joueur de 20 ans formé à Nkufo Academy, s’est distingué grâce à ses bonnes couvertures et ses relances propres. Une prestation très solide qui a permis à Conceiçao de déceler en lui le potentiel d’un jeune joueur qui a un grand avenir international.

La convocation méritée et savamment pensée de tous ces jeunes est une étape logique et rectiligne qui leur permettra de grandir et de prendre le pouls de la tanière. A eux de saisir leurs chances lors de la double confrontation contre le Mozambique et de prouver qu’à un âge qui devrait les conduire plutôt chez les juniors ou les espoirs, ils sont déjà prêts à déboulonner les statuts chez les A.

Nicolas Nkoulou : Le retour tant attendu

ÉQUIPE NATIONALE : Le Coronavirus a privé ces jeunes joueurs d’une première !

Share This