C’est une équipe de PWD de Bamenda qui a essayé de se donner les moyens de ses ambitions qui s’apprête à connaître son baptême de feu en ligue des champions. Politique générale, recrutement, environnement, les abakwa boys ont tout revu dans le seul but de faire un parcours honorable sur la scène africaine. Parviendront-ils à atteindre les objectifs escomptés ? On le saura ce dimanche lors de la réception des sud-africains de Kaiser chiefs.

PWD n’envisage pas une sortie prématurée lors du tour préliminaire de la Ligue des champions malgré l’acabit de son adversaire qui s’appelle Kaiser Chiefs. C’est que le champion du Cameroun 2020 vient de mettre de gros moyens en jeu pour sa préparation. Sur les plans administratif, financier et technique, le président Pascal Abunde et son équipe ont misé gros. L’équipe revient de Tripoli en Libye où elle a disputé deux matches amicaux contre Al-Ahli. A titre de rappel, elle s’est imposée 2-1 à l’aller et a obtenu un nul 0-0 au retour au stade international de Tripoli. Des performances appréciées par son entraîneur, David Pagou. « Après la Guinée équatoriale, nous avons choisi la Libye pour permettre aux joueurs de gagner en confiance. Et surtout, pour qu’ils ne soient pas dépaysés lors des prochaines échéances parce que dans notre effectif, il n’y avait jusqu’ici que trois joueurs qui s’étaient déjà déplacés par voie aérienne. Tout ça concourt à étoffer le collectif et à préparer les joueurs, même si aucun match d’évaluation n’est égal à un match compétition. C’est un état d’esprit différent ». Le coach Pagou peut miser sur la stabilité de son effectif  car l’équipe qui  a remporté le titre de champion n’a pas connu de nombreux départs. A ces anciens, il faut greffer plusieurs recrues d’envergure venues notamment du Nigéria et l’expérimenté gardien de but Haschou Kerido. Les matchs amicaux disputés sur le plan national et à l’extérieur ont permis au staff technique de mettre sur pied une équipe conquérante. Les premiers résultats sont bons. Il ne reste plus qu’à les confirmer lors des choses plus sérieuses qui débutent ce dimanche à Limbé.

Un petit rappel historique pour souligner que depuis la création du club en 1962, il n’a fait qu’une seule campagne africaine. C’était lors de la Coupe des Confédérations 2004 à la suite de sa troisième place en championnat. Exempt lors du tour préliminaire, PWD Social FC Bamenda avait éliminé au premier tour le TP Mazembe de République démocratique du Congo. En huitièmes de finale, l’aventure s’est arrêtée face aux Sénégalais de l’AS Douanes. C’est dire qu’en terme d’expériences, la formation du Nord-Ouest n’est pas trop capée.

Pascal Abunde : “Nous sommes les outsiders”

Coupe de la CAF : Coton sport a les atouts

Share This