Au cours d’un entretien accordé à Canal+sport dans le cadre de l’émission « Droit dans les yeux », le milieu de terrain de Villarreal et des Lions Indomptables a évoqué ses qualités techniques que beaucoup n’avaient pas encore  découvertes avant son arrivée en Liga.

En choisissant de rejoindre Villarreal l’été dernier, le milieu de terrain camerounais André-Frank Zambo Anguissa avait surpris plus d’une personne qui ne lui voyaient pas un profil adapté au  championnat espagnol, réputé plus technique qu’autre chose. C’était en effet mal connaître l’étendue du potentiel de ce joueur. Il n’a d’ailleurs pas eu besoin d’assez de temps pour confondre tous ceux qui avaient sous-estimé ses qualités techniques. « Tout petit, j’aimais tout ce qui était technique, j’aimais la Liga, je regardais le Real Madrid, Barcelone. Pour moi, c’était l’occasion de jouer contre ces gros clubs-là. Après, c’était beaucoup plus style de jeu, montrer comment c’était un défi, un gros challenge, montrer que j’ai les qualités pour jouer à Villarreal parce que les gens m’attribuaient un profil défensif, fort physiquement. Des gens me disaient : tu vas où là ? J’avais juste envie de leur dire : fermez-là et attendez, vous allez voir. C’est tout ce que j’avais envie de voir. » A-t-il indiqué samedi au cours de l’émission « Droit dans les yeux » dont il était l’invité sur Canal+Sport.

Qui ne se souvient pas du festival technique offert contre le Real Madrid et ce fameux enchainement coup du sombrero-crochet extérieur droit avec lequel il avait, malgré lui, humilié le défenseur des Merengues, Dani Carvajal, le 1er septembre 2019, en marge de la 3ème journée de la Liga ? Un geste spontané et naturel du joueur qui continue de faire le tour des réseaux sociaux où sa victime a longtemps été moqué. Pas question de s’emballer pour le natif de Yaoundé qui évoque cette séquence avec modestie. « Vous savez, je ne suis pas du genre à humilier des gens sur le terrain… Le mec, il est trop près de moi, c’est le seul truc que je peux faire  et puis, je le tente, après ça passe, il me suit et après, je place un petit crochet et il glisse après. C’est des trucs que j’ai faits à l’instinct, je ne suis pas venu en me disant : « je vais l’humilier », pas du tout. » A-t-il révélé

Le public espagnol en particulier et du football en général a finalement découvert un joueur dont les qualités techniques passent largement au-dessus de la moyenne. Zambo Anguissa figure d’ailleurs à la 2ème place au classement des meilleurs dribbleurs de ce championnat, avec 81,1% de dribbles réussis. Un exercice dans lequel il fait mieux que le prodige argentin Lionel Messi, 4ème avec 67,3% de réussite dans ses dribbles. « J’étais content de montrer qu’en dehors de défendre, je peux faire autre chose et faire comprendre aux gens que ça dépend du système, du coach, du style de jeu. Les fonctions qu’un coach va te donner sur le terrain, ce n’est pas les mêmes qu’un autre va te donner. » Se réjouit le joueur qui, selon plusieurs médias espagnol suscite l’intérêt du Real Madrid.

France: L’OL souhaite prolonger le prêt de Karl Toko Ekambi

Bundesliga: Le RB Leipzig explose Kunde Malong et Mayence (5-0)

Share This