Les dirigeants de l’instance faîtière du football camerounais n’ont pas jugé utile de prendre part au groupe de travail mis en place par le Ministre des sports et de l’Éducation Physique,  Narcisse Kombi Mouelle,  en vue d’assurer le suivi de l’application de la sentence prononcée par le Tribunal arbitral du sport ( TAS), le 14 septembre 2020 en faveur de la Ligue de football professionnel du Cameroun ( LFPC). 

Dans une correspondance adressée le 1er octobre 2020 au Ministre des sports et de l’Éducation Physique,  Seidou Mbombo Njoya, le président de la fédération camerounaise de football ( FECAFOOT) n’est pas passé par quatre chemins pour décliner la participation de l’institution qu’il dirige au groupe de travail mis en place par le membre du Gouvernement pour assurer le suivi de l’application de la sentence du Tribunal  arbitral du sport ( TAS) du 14 septembre 2020 réhabilitant la Ligue de football professionnel du Cameroun.  La Fédération camerounaise de football juge cette initiative superflue alors que ses instances supérieures que sont le Comité exécutif et l’assemblée générale du reste souveraines, ont déjà tablé sur la conduite à tenir,  relativement à ladite sentence.

Les instances  supérieures de la Fédération s’étant prononcées sur la question,  il ne nous semble pas opportun de prendre part à ce groupe de travail qui a été mis en place sans concertation avec la FECAFOOT “, peut-on lire dans la correspondance servie au patron des sports.

La première réunion de ce groupe de travail s’est donc tenue ce vendredi 2 octobre 2020 au Ministère des sports et de l’Éducation Physique sans aucun représentant de la Fédération. La Ligue de football professionnel était représentée par une forte délégation   avec à sa tête le Général Pierre Semengue,  patron de cette institution.  L’on y a aussi remarqué la présence d’Abdouraman Hamadou Babba, nommé président de la commission ad hoc chargée de l’organisation des championnats Ligue 1 et Ligue 2 2020-2021 par le patron de la Ligue.

Notons que bien qu’ayant accepté de rétablir la Ligue de football professionnel dans ses prérogatives,  l’assemblée générale de la FECAFOOT a autorisé son président à nommer entre autres un nouveau secrétaire Général au sein de la Ligue. Seidou Mbombo Njoya est aussitôt passé à l’acte en confiant le poste à Paul Mebizo,  ancien responsable des compétitions à la FECAFOOT.  La nomination intervenue mardi dernier est vigoureusement contestée par le président de la Ligue qui crie à la violation des textes de la Fédération.  Affaire à suivre…

Elite One et Two : Le MINSEP dément avoir mis 22 stades à la disposition de la LFPC

LFPC: Le Ministère des Finances veut voir clair sur l’utilisation des subventions destinées aux salaires des joueurs

Share This