L’une des curiosités de l’assemblée générale extraordinaire de l’instance faitière du football camerounais tenue le vendredi 26 juillet 2019 à Yaoundé a été la décision d’inscrire à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale, l’élévation du président de la LFPC comme président d’honneur de la FECAFOOT.

Le Président de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC), le Général Semengue était présent à l’ouverture de l’assemblée générale extraordinaire de la Fédération camerounaise de football, le vendredi 26 juillet 2019 à l’Hôtel Mont Febe de Yaoundé. Après les cérémonies protocolaires, le général d’armées de deuxième section a aussitôt déserté les lieux, lui dont la mine affichait déjà une certaine irritation. C’est certainement depuis son domicile qu’il aura appris la proposition de l’assemblée générale de l’instance faitière du football national de mettre à l’ordre du jour de la prochaine session, son élévation comme Président d’honneur de la FECAFOOT.

« Personnellement, j’ai pensé que c’était une très belle idée parce que je pense qu’il a beaucoup fait pour le football et il mérite cette récompense, ce poste que nous avons la possibilité de lui offrir. Conformément aux textes, il n’est plus capable de se représenter à la fin de son mandat en cours. C’est pour cela que nous avons anticipé, nous nous sommes dit : ce monsieur est une personne honorable que nous respectons, qui a beaucoup fait pour ce pays et il doit avoir la reconnaissance de sa famille, il est là depuis plusieurs années. Nous voulons lui donner cet honneur. Il était au courant que cette proposition allait être faite mais malheureusement, il ne pouvait pas rester avec nous jusqu’à la fin parce qu’il avait une réunion et il s’est excusé auprès de nous… Nous allons l’élever à ce poste dans deux mois au cours de la prochaine assemblée générale. Ce n’est peut-être pas correct de lui confier ce poste alors qu’il est encore en fonction mais nous allons le faire pour son honneur », a indiqué Seidou Mbombo Njoya, le Président de la Fédération dans un point de presse. Mais pour beaucoup de délégués présents à l’AG, cette proposition du président Seidou Mbombo Njoya a manqué de finesse. « Le Président Semengue est en activité, il est président de la Ligue de football professionnel et il est membre du Comité exécutif. Donc, ça veut dire que vous l’avez déjà sorti avant même que son mandat ne soit terminé », regrettait un délégué dans une conversation privée.

Comment ne pas voir derrière cette résolution, une volonté de forcer la sortie à celui qui est aux commandes de la Ligue de football professionnel depuis son lancement en 2011. En effet, le mandat du Général qui avait reçu la confiance des présidents des clubs professionnels lors de la dernière élection en 2016 arrive à expiration dans un an. Si la FECAFOOT et plusieurs présidents de clubs estiment que les textes ne lui autorisent pas une nouvelle candidature,  le militaire à la retraite ne voit pas les choses de la même façon. Dans une interview accordée à Lionindomptable au début du mois de mai, ce dernier n’avait pas exclu la possibilité de se représenter. « Je ne me détermine pas encore car je suis en train de chercher ce qu’il faut pour que ça marche. Si je trouve ce qu’il faut pour que ça marche, c’est bon. Peut-être que je serai candidat pour mettre tout cela en place, puis je me retire. Mais j’ai l’impression que si on laisse en l’état actuel, ça risque de dégringoler et je ne sais pas si les présidents de clubs le savent (rire…) »  avait-il déclaré.

Dans une correspondance signée le mardi 23 juillet à destination du Président de la FECAFOOT, le patron de la LFPC sollicitait le retrait du point relatif à la modification des statuts de la LFPC de l’ordre du jour de cette assemblée générale extraordinaire, rappelant que selon les articles 17 des statuts de la FIFA, 18 et 25 des statuts de la FECAFOOT, 23 et 30 des statuts de la Ligue, « la modification des statuts de la Ligue ne relève pas de la compétence de l’assemblée générale de la FECAFOOT mais plutôt de la compétence exclusive de celle de la Ligue ». Mais sa demande a simplement été ignorée. Mais la réaction du Général qui avait déjà boycotté la réunion du Comité exécutif tenue le jeudi 25 juillet 2019 ne se fera certainement pas attendre.

Socrate Kennedy

Fecafoot: L’AGE s’annonce tendue

AGE FECAFOOT : Seidou Mbombo Njoya en mode dictature

Share This