Lions indomptables; Abidjan 1984; la Ballade des Artistes!

Auréolé par une très bonne prestation en coupe du monde deux ans plus tôt  et composée de joueurs  presque tous arrivés à maturité à l’instar de Mbida “arantes”, Milla Roger, Bell joseph Antoine,Nkono thomas, Ebonguè ernest , Ndoumbè Léa et le nouveau capitaine et maître à penser “docteur” Théophile Abéga, l’équipe nationale du Cameroun est devenue une machine infernale et irrésistible qu’on appelle dorénavent LIONS INDOMPTABLES. La phase de qualification survolée , Abidjan est le moment ou jamais pour la bande à Abéga d’écrire en lettre d’or le nom du Cameroun dans l’histoire de la CAN.

Alternant dans les buts 2 gardiens de classe mondiale  Nkono et Bell,  présentant une défense infranchissable tenue  par  l’ intrépide Ndoumbè Léa  qui pouvait servir quand bon lui semblait, le trident assassin composé de l’intenable Mbida “Arantes” , du “docteur” Abéga et du sorcier Roger Milla, le Cameroun avait tout pour lui dans cette compétition.

Après un premier faux pas contre l’Egypte, les lions vont  vite se ressaisir et  faire de la “Félicia” (Stade d’Abidjan) une citadelle imprenable  où ils administreront à tous leurs adversaires des tranquillisants prescrits au cas par cas par le “docteur” Abéga”  qui va  personnellement osculter les ivoiriens sous le regard impuissant et admiratif de leur regretté  Président Felix Houphoueit Boigny , avant de récidiver en finale contre le Nigeria qu’il mettra  lui même sous anesthésie à la suite d’ un  dédoublement d’anthologie avec Roger Milla. La messe est dite, la meilleure équipe du tournoi l’emporte, le Cameroun tient sa première Can… Les artistes étaient de passage .

LE PARCOURS: Vainqueurlions indomptables du cameroun can 1984

CAMEROUN   0 – 1  EGYPTE

CAMEROUN 4 – 1 TOGO  (Djonkep 6;  Abéga 21,60 ;Aoudou 45)

CAMEROUN 2 – 0  COTE D’IVOIRE (Milla 42, Djonkèp 61)

1/2 FINALE

CAMEROUN  0 -0  ( 5-4) TAB  ALGERIE

FINALE

CAMEROUN  3-1  NIGERIA (Ndjeya 32; Abéga 79; Ebonguè “Bouboul” 84)

LA SELECTION: Nkono, Toubé Charles, Ndjéya Réné, Ndoumbè Léa, Mbassi luc, Abéga, Dang Dagobert, Sinkot Isaac “njasso”, Kundé Emmanuel, Aoudou Ibrahim, Ebonguè Ernest, Milla, Makon, Djonkep, Bell, Kingué Herman, Mbida “arantes”, Nguéa Jacques, Enoka Edmond

L’ENTRAINEUR: Rade Ognanovic (Yougoslavie)

CAPITAINE: Abéga Théophile

LE TOP: Abéga Théophile élu meilleur joueur du tournoi

ANECDOTES: Après la défaite de la Côte d’ivoire face au Cameroun, le Président Ivoirien de l’époque Felix Houphoueit Boigny  déclarera que ses joueurs sont encore des éléphanteaux et devront d’abord grandir pour avoir le niveau des lions indomptables.

Lors de Cameroun Côte d’ivoire, Isacc Sinkot dit “njasso” (le ciseau) remplace Charles Toubé qui n’arrive pas à contenir les assauts de l’ailier Ivoirien Youssouf Fofana . A peine entré en jeu, Sinkot va dire à ce dernier en jargon Camerounais: “j’ai un fils comme toi, si tu tiens à ta santé évite de me manquer de respect”, une astuce audacieuse qui permis à “njassso” de contrer Fofana durant toute la partie.

Le livre de la jungle, can1982: Les prémices d’une hégémonie

Alexandre song: le prince jamais devenu roi

Share This