Des nouvelles de Josephin Fouda, l’ancien milieu de terrain de Caiman de Douala dans les années 70

à 85 ans, Fouda est depuis 10 ans au repos en France dans la ville du Havre au domicile de son fils, lui même joueur de troisième division.  Fouda Josephin, connu pour ses dribbles percutants et son intelligence tactique a désormais jeté son dévolu dans le jeu. ” je ne suis pas addicte, loin de là, c’est simplement une passion” nous dira t-il lors de notre rencontre. Fidèle des casinos, Fouda assure qu’il s’épanouit et que pour lui il ne s’agit ni d’un moyen d’enrichissement, ni d’une folie, simplement une distraction. Hors mis les casinos, Josephin Fouda aime bien les paris sportifs par CFE. “je dois avouer que j’ai un réel faible dès qu’il s’agit de jeux liés à ma passion le football. là, l’addiction n’est pas loin”. Le camerounais passionné par l’olympique de Marseille et le canon sportif de Yaoundé avoue parfois miser sur une défaite du club focéen, tant ils ont l’habitude de perdre.

Ainsi va le quotidien d’un des meilleurs attaquant camerounais de sa génération. Veuf depuis 15 ans, Fouda n’est plus revenu sur sa terre natale depuis son départ. Trop de chagrins dit-il  “et j’attrape le tournis quand je vois l’état actuel du football camerounais.”

Cameroun-Afrique du Sud: le retour de Song et Nyom

Récompense : Issa Hayatou nommé membre honoraire du CIO

Share This