Le KV Ostende a décidé de prendre une décision forte après avoir pris connaissance de l’organisation par son gardien Fabrice Ondoa d’une « lockdown party ». Le club côtier a tout simplement mis fin au contrat de son joueur, avec effet immédiat. Une sanction qui paraît quand même sévère. 

Viré par son club ce mardi pour avoir organisé une fête chez lui, Fabrice Ondoa s’est dit comme un peu plus d’un, surpris par l’attitude un peu trop radicale de ses dirigeants qui l’ont condamné sans le juger. “Je vous avoue être choqué, car les dirigeants n’ont même pas pris la peine de m’inviter à m’expliquer sur les faits qui me sont reprochés. Ils prennent une décision aussi grave sans même prendre la peine de m’entendre. J’ai juste reçu un courrier de leur avocat. C’est scandaleux! S’ils avaient pris la peine de m’inviter à m’expliquer ils auraient compris que je n’ai rien à me reprocher. Je n’ai rien organisé du tout et ce n’était sûrement pas une « lockdown party.”  Tout s’est donc passé comme si les dirigeants du KV Ostende n’attend que ça pour se séparer du gardien camerounais qui ne comptait plus vraiment à leurs yeux. Arrivé à Ostende en juillet 2018, Ondoa a disputé 30 matches avec le KVO mais n’a pas encore joué le moindre match cette saison, barré par Guillaume Hubert

Christopher Ousmanou : “Nous aurions voulu gagner ce match”

Retraite : L’ancien international Vincent Ongandzi devient un chef de village

Share This