Présent à la table ronde multimédia organisée ce vendredi à Yaoundé par la Confédération africaine de football, l’ancien international sénégalais s’est dit globalement satisfait de l’organisation de la 6e édition du Chan et pense que le Cameroun doit encore mieux faire pour la CAN l’an prochain. Concernant l’équipe des Lions A’, il trouve su qu’elle est simplement tombée sur plus fort qu’elle en demi-finale.

Organisation de la compétition

« Ça faisait un bon bout de temps qu’on espérait voir le Cameroun être prêt pour ce Chan. Et finalement il a été. Effectivement, il y a forcément des réajustements des améliorations à faire, le Chan et la CAN ont des similitudes mais aussi énormément de différences au niveau de la logistique et de la mobilité des personnes à l’intérieur du pays. Ce sont des éléments qui j’en suis sûre qui seront améliorés d’ici 2022. Mais en matière d’organisation des compétitions, rien n’est jamais prêt à 100%, il y a toujours des choses à revoir. Je préfère voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide pour dire que le Cameroun est sur la bonne voix pour réussir l’organisation de la CAN 2022. En ce qui concerne la gestion de la pandémie du Covid-19, je sais que la CAF et le comité local d’organisation feront encore mieux à la Coupe d’Afrique des nations.

Au sujet des Lions A’

L’équipe du Cameroun s’est préparée dans des conditions difficiles. Mais au fil de la compétition, elle est montée en puissance. On a quand même vu l’impact physique avec la plupart des joueurs de cette équipe. Malheureusement ils sont tombés sur plus fort et mieux structurés au niveau technique. Il y avait une différence technique entre les deux équipes, ça s’est traduit par le score (4-0).

Raymond Kalla « Le Cameroun doit être costaud mentalement pour battre la Guinée »

Nouhoum Diané : « Le Maroc n’a rien de différent des équipes que nous avons rencontrées »

Share This