Alors que le public réclame Clinton N’jié…

Le Président du Comité de Normalisation de la Fécafoot a eu un échange ce lundi 26 janvier 2015 avec la presse camerounaise présente à Malabo.

Le Président du Comité de Normalisation, Joseph Owona a discuté avec le sélectionneur des Lions Indomptables, Volker Finke sur la non titularisation du jeune N’jie Clinton qui indigne pas mal de camerounais. La réponse du sélectionneur allemand aurait satisfait l’ancien Ministre des Sports qui a eu un échange ce lundi matin avec la presse camerounaise présente à Malabo. « Je vous dis que moi-même, je me suis posé la question de savoir pourquoi N’jie Clinton ne joue pas, pourquoi on fait jouer Franck Kom au lieu de Mandjeck, je crois que l’entraineur a des réponses efficaces. Il a observé un certain nombre de choses », a déclaré le patron du football camerounais.

A en croire le président du Comité de Normalisation, l’entraineur des lions reste maitre de ses choix, contrairement aux rumeurs qui voyaient une pression des dirigeants du football camerounais sur ses décisions. « J’ai lu qu’il y avait des pressions politiques, je me demande qui fait ces pressions politiques. Je pense que c’est l’occasion de réaffirmer qu’il n’y a aucune pression de la part de la fédération. L’entraineur est le seul maitre de l’utilisation de ses effectifs en fonction des informations qu’il a sur les joueurs, en fonction de ce qu’il remarque au cours des séances d’entrainement et je dois réaffirmer également qu’il n’y a aucun conflit entre le capitaine de l’équipe, Stéphane Mbia et un autre joueur », a indiqué Joseph Owona, visiblement remonté contre les auteurs de ces chahuts.

« C’est peut-être l’occasion d’attirer l’attention sur ceux qui veulent diviser les lions, on ne divise pas la patrie quand elle est en danger, quand elle combat, c’est vraiment une honte que des gens puissent faire ce genre d’insinuation. Un joueur politique, je ne sais pas si N’jie Clinton est de Boko Haram, je ne crois pas et c’est le même entraineur qui a trouvé N’jie Clinton, c’est lui qui l’a sélectionné et c’est lui qui l’a amené ici… Nous ne faisons pas de pression, nous avons tous, le droit de faire des observations, le grand problème, c’est que tout le monde n’a pas toutes les données, ni sur N’jie Clinton, ni sur Mandjeck mais l’entraineur les a », a-t-il dénoncé.

Joseph Owona qui a à cœur de voir le Cameroun décrocher sa qualification face à la Côte d’Ivoire, mercredi, appelle les joueurs au fighting spirit et la cohésion dans le groupe. La Fécafoot promet par ailleurs 600 billets de stade aux supporters camerounais de Malabo dont le concours est attendu pour pousser les lions vers la victoire.

Roger Milla “La Côte d’Ivoire est pire que le Cameroun”

Philippe Doucet : « On parle de N’jie Clinton, on ne parle pas de Samuel Eto’o»

Share This