Le patron de l’encadrement technique des Lionnes Indomptables juge nécessaire pour sa formation de disputer plusieurs autres matches amicaux afin de corriger les derniers manquements avant d’affronter avec assurance, les adversaires lors de la CAN Ghana 2018 prévue du 17 novembre au 1er décembre 2018. Réaction à la presse…

Sur le bilan de la préparation de son équipe

 

Le bilan est mitigé. Le match contre la France, on était parti pour regarder les autres jouer et participer aux choses. Je ne vais pas revenir là dessus. Un technicien, quand il prépare quelque chose, il confronte à une autre avant de tirer les leçons. Maintenant, vous voulez que je parle de quoi? Vous étiez très bien au courant de ce qui s’est passé ici, on est arrivé le jour du match et je ne pense pas que de manière objective, on peut se permettre de le faire. Je ne reviendrai pas sur le match de la France, mais je reviendrai sur la semaine qui a été ponctuée hier (dimanche 21 octobre 2018) par un match d’évaluation, je pense qu’on n’a pas encore atteint ce qu’on recherche. Je suis très méticuleux sur les détails, même si on a gagné hier, face aux jeunes garçons du centre de formation de Tafi, je pense quand même qu’il y a plein de choses à améliorer, surtout ces détails qui peuvent faire la différence autant sur le plan positif que négatif. Donc, sur ce plan là, je peux dire qu’on a fini une bonne semaine, on a juste eu un point noir qui est la blessure qui envoie Etoundi Mbappe Raissa pratiquement à un mois, hors des stades. En dehors de cela, je pense que ça va.

Sur la philosophie du stage

Sur la liste élargie, ça a toujours été comme ça. Au fur et à mesure qu’on travaille, il y a celles qui sont à l’extérieur qui viennent, qui certainement peuvent prendre la place de celles sur le plan local ne sont pas aptes. ça a toujours été comme ça et de manière réfléchie, on sait qui va céder la place le moment venu pour telle ou telle autre fin et là, on tient aussi compte du fait qu’il y a certaines joueuses qui peuvent ne pas être libérées et il ne faut pas libérer toutes notre attention sur elles. Si elles ne sont pas libérées, on fera avec celles qui sont déjà là. Si elles viennent effectivement, on essaie de faire un jumelage, c’est à dire, on essaie de faire sortir une qui se fait remplacer par une autre, ainsi de suite.  C’est quelque chose qu’on a l’habitude de faire. Je pense qu’avec la chance, d’ici mercredi, on peut avoir certaines qui arrivent déjà et au plus tard le 5, je pense que tout le monde ou presque, sera déjà là. Comme je vous l’ai dit tantôt, on reste confiants et on souhaite simplement être capables de vivre la chose telle que nous l’avons voulu, c’est à dire en respectant les grilles du stage. Maintenant, on va être rassuré demain si le match contre la Guinée sera toujours maintenu en fin de semaine. Au cas contraire, qu’est-ce qu’il faudra penser d’autre. Il faudra espérer qu’avant de sortir pour la période de préparation et d’acclimatation, nous puissions avoir un match contre un pays du Maghreb et un pays de l’Afrique de l’Ouest.

Yves Tchamadeu (analyste): “Cette victoire des Lionnes apportera de la confiance dans le groupe”

Amical: Les Lionnes accrochées par la Côte d’Ivoire (2-2)

Share This