Au micro de FIFA.com Jean-Pierre Nsame reparle de la sélection du Cameroun. L’attaquant camerounais du BSC Young Boys évoque aussi sa non convocation.

A l’approche des qualifications de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, Jean Pierre Nsame pense que les Lions Indomptables n’ont pas droit à l’erreur dans le groupe D. formé du Malawi, du Mozambique et – surtout – de la Côte d’Ivoire. « C’est une grosse rivalité, du fait des époques de Didier Drogba et Samuel Eto’o et de tous les grands joueurs de cette époque. Si tout va bien, la qualification va se jouer entre ces deux équipes, même si je trouve un peu triste de n’en avoir qu’une seule qui se qualifiera. Ce serait bien d’avoir les meilleures équipes africaines à la Coupe du Monde, ça montrerait que le football africain est bien présent. Ce sera en tout cas un match très intéressant. Surtout si j’y suis et que j’ai l’occasion de croiser Roger Assalé ! (son ancien coéquipier ivoirien) », se projette-t-il en riant.

Jean Pierre Nsame sait du peuple camerounais qu’il déteste la défaite, et attend de sa sélection une qualification au mondial qatari. « C’est une pression pour tous les joueurs. Au Cameroun, la sélection appartient au peuple, un peuple fanatique, extrême dans les deux côtés. Ils vont vous aimer comme des fous quand vous gagnez. Par contre, ils sont capables de vous détester comme des fous si vous perdez… Parfois, on a l’impression qu’on n’a pas le droit de perdre, alors que le football est fait de victoires et de défaites. Mais le Cameroun doit se mettre cet objectif de toujours se qualifier pour la Coupe du Monde et de donner une bonne image du football africain », souhaite-t-il.

A propos de son avenir sous le vert – rouge – jaune, Nsame reste optimiste que viendra le bon moment pour lui. « Aujourd’hui en tout cas, je ne suis pas contre revenir en sélection si les choses sont arrangées. Il y a un nouveau sélectionneur. Tant qu’on ne me parle que du terrain, les à-côtés ne m’intéressent pas. Je continue à travailler pour qu’on me donne la possibilité de pouvoir m’imposer. Mais les choix, les décisions, les histoires, ce n’est pas moi qui les contrôle… », oppose le joueur de 27 ans.

Equipe nationale : Antonio Conceicao dévoile la liste des 23 ce mardi

Coupe de la CAF : Berkane FC arrive à Garoua

Share This