L’analyse de l’ancien buteur des lions indomptables.

Directeur Technique national, il croit à une possible victoire du Cameroun à la 30ème édition de la CAN en cours depuis le 17 janvier en Guinée Equatoriale.

Comment avez-vous apprécié la première rencontre du Cameroun face au Mali ?

Le résultat du premier match n’est pas mauvais du tout, face à une grande équipe du Mali. Je vais dire simplement qu’il faut que la suite soit bonne.

Quel est selon vous le compartiment qui a le mieux fonctionné ?

Je ne suis pas là pour donner des notes à l’équipe, l’équipe c’est un ensemble. Quand un compartiment ne marche pas, tous les autres secourent. Je pense que le problème, c’est le comportement général de l’équipe. Chacun donne de ce qu’il a pour que l’objectif puisse être atteint. C’est un sport collectif, c’est le collectif qui est sur le terrain qui doit nous qualifier pour le prochain tour.

A quoi s’attendre contre la Guinée ?

Les équipes se valent. Tout ce qu’on peut demander à nos joueurs, c’est de tout donner pour remporter ce match qui est d’une importance capitale pour le groupe.

Qu’est-ce qui leur a manqué face au Mali ?

Peut-être la finition, nous avons eu quelques occasions de buts que nous n’avons pas concrétisées. Il faut marquer des buts, on ne peut pas gagner un match si on n’inscrit pas de but, si on a des occasions qu’on n’exploite pas au maximum, ça peut être dangereux à la fin. Il faut être très présent devant les buts et pouvoir bien mener cette action pour qu’elle finisse par le but.

Selon vous, les jeunes devraient être dans quel état d’esprit pour aborder ce prochain match qui est une rencontre cruciale ?

Ils ont un entraineur qui les prépare pour ça, ils ont un préparateur physique, un préparateur psychologique aussi. Tout ce que je peux leur dire, c’est de tout donner, tout dépend d’eux aussi. Vous avez beau leur dire : faites ceci, faites cela, si sur le terrain, rien ne se fait, on peut passer à côté. Mais nous comptons sur cette équipe parce qu’elle a prouvé lors des matches éliminatoires qu’elle pouvait aller très loin, avec des résultats. En battant la Côte d’Ivoire 4 à 1 ; en allant s’imposer face à la RDC, on ne peut pas dire que c’est une équipe qui doute des moyens dont elle dispose. Je pense qu’il faut davantage qu’elle croit en ses possibilités et ça viendra, elle a tous les moyens.

Est-ce à dire qu’on peut s’attendre à la victoire finale ?

Vous pensez que quand on vient à une compétition, c’est pourquoi ? C’est pour la victoire finale. Si quelqu’un vient avec en tête d’occuper la quatrième ou la deuxième place, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Tout le monde vient pour gagner cette CAN et c’est sur le terrain que ça se gagne.

Les jounalistes camerounais chassés des entrainements de la Côte d’Ivoire

Cameroun-Guinée; Volker Finke veut “La Concentration”

Share This