Un symposium sur le football professionnel organisé par une organisation dénommée « Collectif des présidents de clubs professionnels » se tient depuis hier, samedi 8 août 2020 à Mbankomo. Une réunion à laquelle l’instance faitière du football camerounais n’est pas associée.

Ce samedi 8 août 2020 s’est ouvert à Mbankomo, non loin de Yaoundé, un symposium sur le football professionnel au Cameroun organisé par une organisation dénommée « Collectif des Présidents des clubs professionnels », dont on n’avait jamais entendu parler auparavant. L’événement se tient sans l’aval de la Fédération camerounaise de football dont le président dit avoir découvert l’annonce sur les réseaux sociaux. Mais ce n’est pas nécessairement le fait de n’avoir pas été associée à l’organisation de cette réunion qui fâche le plus l’instance qui dirige le football camerounais. « Sur l’affiche-annonce de cette réunion figure non seulement le logo de la Ligue de Football Professionnel suspendue, mais aussi celui de la fédération alors que celle-ci n’est, ni de près ni de loin associée à cette initiative singulière », s’offusque Seidou Mbombo Njoya, dans une correspondance adressée au président du Syndicat des Clubs d’Elite du Cameroun (SYCEC), Franck Happi, le vendredi 7 août 2020. Il n’a pas manqué de mettre en garde les auteurs sur les conséquences qui pourraient découler de leur acte.

Rappelant dans la missive que le seul interlocuteur des clubs professionnels reconnu par la Fédération « reste et demeure » le SYCEC, le président de la FECAFOOT voulait également savoir si c’est cette organisation qui « est à l’initiative ou partenaire de la réunion annoncée ». « Le cas échéant, il importe de vous indiquer, ce à l’attention de vos membres que la fédération investie des prérogatives légales d’exécution d’une mission de service public ne pourrait rester indifférente face à ce qui apparait comme un acte d’indiscipline caractérisée des organisateurs alors même qu’en ce moment deux commissions ad hoc mises en place par elle balise les contours d’une grande réflexion sur le développement du Football professionnel au Cameroun », rappelle le patron du football camerounais.

La réaction du président du Syndicat des Clubs d’Elite du Cameroun (SYCEC) invité à rendre compte de cette affaire à la FECAFOOT dans les meilleurs délais n’est toujours pas connue. Il convient de relever que le président du SYCEC prend personnellement part à ce symposium, à l’instar de l’immense majorité des dirigeants des clubs d’Elite One et d’Elite Two (30 clubs présents sur 32). Les seuls absents se nomment Feutcheu FC de Djiko Bandjoun et le Tonnerre Kalara Club (TKC) de Yaoundé. Selon les informations recueillies auprès d’un des participants à cette réunion, il est question pour les dirigeants de clubs professionnels de discuter des problèmes inhérents à leur secteur d’activité. « Nous avons voulu discuter d’abord en interne, entre clubs uniquement », précise notre interlocuteur, pour justifier la décision de ne pas y associer la FECAFOOT. La rencontre qui prend fin ce dimanche 9 août 2020 sera sanctionnée par une série de résolutions.

Mondial 2022: Aucun arbitre camerounais présélectionné

FECAFOOT : François Kouedem éligible au Comité exécutif

Share This