Le nouveau sélectionneur des Lions Indomptables et ses deux principaux adjoints, Sven Vandenbroeck et Alexandre Belinga ont eu un programme chargé, ce dimanche 21 février 2016 dans la ville de Douala.

Hugo Bross, le nouveau sélectionneur des Lions Indomptables de football a assisté aux rencontres New Stars de Douala – Botafogo de Douala (2-0) et Les Astres de Douala – Young Sport Academy de Bamenda (2-1) jouées au Stade de la Réunification de Bépanda, ce dimanche 21 février 2016. Le technicien belge se faisait accompagner par ses adjoints Sven Vandenbroeck et Alexandre Belinga. Les trois membres du staff technique des Lions A sont repartis de la vieille cuvette de Bépanda à environ 15 minutes de la fin du deuxième match, escortés par la police. Mais avant de quitter ce stade délabré, Hugo Bross qui a tenté d’esquiver la presse,  a toute de même accepté donner son appréciation du niveau du championnat camerounais : « Le niveau du championnat est bon. Naturellement, ce n’est pas évident dans ces circonstances climatologiques, mais ça va », a-t-il indiqué.

Hommage à Ebosse

 Avant de faire un tour au Stade de la Réunification de Douala, Hugo Bross avait rendu visite à la famille d’Albert Ebosse Bondjongo, ancien attaquant camerounais de la JS Kabylie tué le 23 août 2014, à Tizi Ouzou, à la fin d’un match du championnat algérien de première division. Le technicien belge était le coach de cette formation au moment où survenait ce triste scénario. Après avoir été reçu par les parents du défunt à Ndogsimbi, il est allé s’incliner devant la tombe de son ex attaquant au cimetière du même quartier. Le géniteur d’Albert Ebosse, André Bodjongo a profité de cette occasion pour dénoncer les promesses jamais tenues des autorités du football algérien. Il dit  n’avoir reçu ni indemnité d’assurance, ni les salaires que les responsables de la JSK s’étaient publiquement engagés à verser aux ayants droits entre Aout 2014 et juillet 2015. Hugo Bross qui avait affirmé il y a quelques jours que le joueur Albert Ebosse avait été tué par un groupe de supporters de la Jeunesse Sportive de  Kabylie s’est montré compatissant à la douleur de la famille encore éplorée. Avait-il autre alternative?
ebosse2 ebosse3
ebosse

CHAN 2016 : Les cinq premières révélations côté Lions Indomptables

Joseph Siewe : « On n’a jamais pensé au Cameroun que la base était importante »

Share This