En conférence de presse d’après-match, le sélectionneur des Lions indomptables est revenu sur les performances de ses joueurs. Il a également évoqué le cas Oyongo sorti sur blessure et bien parti pour être absent des stades pendant au moins sept mois.

Je pense qu’on a contrôlé le match pendant une heure. Nous étions les plus dangereux, Fabrice n’a pas reçu un seul ballon. Tout va bien, en deuxième mi-temps, on peut marquer un deuxième but mais à ce moment là, on a commencé à nager un peu sur le terrain, on n’était plus capable de faire une combinaison, on a botté le ballon vers l’avant, on a souffert, le Maroc a eu quelques occasions, nous autres aussi. Donc, au niveau des occasions, c’est égalité, mais nous avons su marquer aujourd’hui et c’est grâce à cela que nous avons gagné le match. Et comme j’ai dit hier en conférence de presse, c’est une équipe qui fait beaucoup de progression. Si tu compares le Maroc de janvier à celui d’aujourd’hui, il y a une bonne différence. Ils ont un bon entraineur et je pense qu’à l’avenir, c’est une équipe qui va s’améliorer, qui va encore être très dure à battre.

Pour ce qui est d’Ambroise Oyongo (sorti sur blessure), les nouvelles ne sont pas bonnes du tout. Il sera absent sept à huit mois, il a eu une rupture des ligaments croisés. Quant à son remplacement pour la Coupe des Confédérations, on ne sait encore quoi faire, beaucoup de ses potentiels  remplaçants sont déjà en vacances et je pense qu’on sera obligé de lorgner vers l’équipe des U23 qui a joué jeudi contre la France (les lions espoirs ont perdu 1-3, Ndlr). Sinon, nous sommes prêts pour la Coupe des Confédérations.

Hervé Renard : « Le Cameroun est une équipe solide »

Benjamin Moukandjo : « Nous sommes prêts pour la Coupe des Confédérations »

Share This